• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Kader Hamiche Kader Hamiche 28 mars 2012 15:32

M. Mourot

On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ! Vous ne comprenez pas parce que vous ne voulez pas comprendre. 
1°/ Marianne, c’est une belle bande de révisionnistes. Il y a eu au bas mot 150 000 Harkis massacrés et non 70 000. Le sous-préfet d’Akbou (Kabylie), qui a rédigé la première note officielle sur ce sujet, faisait une première estimation de ...210 000 ! Pour info, sur les 24 000 Harkis incarcérés dans des conditions inhumaines, seuls 3 000 ont survécu. Aujourd’hui, certains complices des porteurs de valises parlent même de 30 000 morts au total, continuant, en cela, l’oeuvre des faussaires qui, chaque année, réduisent le nombre des victimes pour mieux dédouaner les Algériens. 
2°/ Marianne parle de supplétifs comme terme consacré. Pourquoi pas miliciens, pendant qu’ils y sont ? En effet, c’est le terme consacré par les ignorants et les révisionnistes qui ont toujours voulu réduire le rôle des Harkis à une collaboration. Encore un mot évocateur qui leur permet sans le dire d’assimiler la présence française en Algérie à une occupation, l’Armée française à la Wehrmacht, les Pieds-Noirs à d’horribles colons et les Harkis à des collabos, selon les termes employés à l’Assemblée nationale... française (! !!) par Bouteflika lui-même en 2000. Sachez, M. Mourot, que les « Français musulmans » comme on les appelés, c’est-à-dire les Musulmans d’Algérie fidèles à la France, se sont, pour la plupart, constitués en groupes d’auto-défense sans demander l’avis de personne. Personne ne les a forcés à le faire et même, à partir de 1958, l’Armée a refusé une demande sur cinq ! 
3°/ Marianne profite de l’occasion pour parler de camps d’internement en faisant mine de défendre la cause des Harkis. Là encore, les mots ont un sens et ne sont pas employés par hasard. Ceux-là sont une façon de montrer du doigt la France, véritable ennemie de Marianne. Nous leur disons : occupez-vous de vos fesses et laissez-nous régler nos histoires en famille. 
4°/ Les Algériens ne sont pas nos frères, même ennemis. Cela, c’est le vocabulaire des racistes de Marianne qui pensent qu’en vertu de l’adage « qui se ressemble s’assemble » les Musulmans d’Algérie devaient tous être dans le même camp : celui des fellaghas. Eh, non ! Nos frères, c’étaient les Français et notre patrie, la France. 

Maintenant, vous avez le culot de nous demander de tout oublier pour que vive la grande amitié franco-algérienne. Tout en permettant à nos ennemis de continuer de nous insulter et d’insulter la France en se pavanant sur les estrades et dans les médias... Et vous invoquez l’Allemagne. Mais quand les Français ont-ils organisé des colloques bidons pour provoquer les Allemands en Allemagne ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès