• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jean Umber 3 avril 2012 19:22

En fait, Aquaro et al. ont montré que l’existence du VIH dépendait de la présence de peroxynitrites, et donc, que Luc Montagnier est dans le vrai lorsqu’il parle du stress oxydant qui accompagne le VIH.

D’ailleurs, les bons antirétroviraux, le 3TC, le lopinavir, voire l’organophosphoré ténofovir sont tous des réducteurs et donc vont réduire les peroxynitrites, ce qui revient à supprimer le VIH. C’est ainsi qu’ils fonctionnent, et non pas en remplaçant un nucléotide.

La publi de Huang est tellement en contradiction avec les règles classiques de la chimie qu’on se doit d’envisager un mécanisme dans la droite ligne des propos de Luc Montagnier.

Tout cela implique que l’apparition du VIH est très certainement liée à l’action de substances permettant la formation massive des peroxynitrites : poppers,..., mais aussi à l’absence de réducteurs de ces peroxynitrites (glutathion,...)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès