• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Claude Courty Claudec 13 avril 2012 17:57

Les phénomènes négatifs se définissent par les positifs et inversement, selon une dialectique universelle dont j’avoue ne pas saisir le rapport avec le fait que la liberté se partage ou que celle de chacun a pour limites celle d’autrui.

Pour ce qui concerne les « phénomènes positifs s’auto-alimentant » : des mots, au conditionnel, auxquels s’oppose une réalité vieille comme l’homme et dont les plus démunis – toujours plus nombreux – font les frais.
Avec des « si » ou des « oui mais » tout est facilement imaginable. Je m’intéresse pour ma part davantage aux faits qu’à l’utopie. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès