• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


bakerstreet bakerstreet 22 avril 2012 12:44

Focalix

Tout à fait d’accord avec vous !
Les publicitaires aiment paraitre branchés, jeunes, surfant sur leur époque.

Ce sont en fait les pires réactionnaires.
Comme des avocats prêts à défendre n’importe quel cause nauséabonde, ils sont prêts à s’enflammer pour tenter de vous rendre l’achat indispensable de n’importe quel camelote.

Ainsi donc les esprits critiques seraient des grincheux, surement des mal baisés, refusant ce bonheur estampillé par les marques.
Il y a de quoi ce marrer, à lire ce discours foure tout aux allures pseudo psychanalytique, qui ressemble à un discours de curé intégriste, ne pouvant tromper que quelques vieilles greluches de bénitier cramponné à leur sac Vuitton ! 

Les ficelles sans fois répétés du publicitaire sont celles visant à vous débarrasser de tout esprit critique, en vous faisant revenir à cet age d’or où gamin vous tiriez la langue devant la devanture du magasin de jouet....

.Le jeunisme, l’envie « c’est à moi, pas à toi », "mon jouet est plus beau que le tien" sont les messages subliminaux envoyés au citoyen, transformé en consommateur, en gogo salivant et avalant des couleuvres.

« Si vous avez la voiture, vous aurez la femme », comme disait la pub !

 Toujours jouer à fond sur le désir, la frustration. L’idéal est de promettre le bonheur sans en donner évidement la garantie, ainsi le désir se déplace d’objet en objet, dans une quête grotesque et irréelle, semble à ces images glacées de vogue, que l’on feuillette, chez le dentiste, avant d’affronter la roulette.....

La pub n’est pas là pour rendre les gens heureux, ce seront des clients en moins !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès