• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Chuck 23 avril 2012 16:22

@ Gerard Lucon,

Au delà de votre manifestation de dépit, j’ai l’impression que vous éludez plus ou moins volontairement certains aspects dont il serait intéressant de tenir compte.

À commencer par le fait que ceux (et vous pouvez tourner le concept dans tout les sens), que ceux qui sont actuellement qualifiés pour le second tour l’auraient été dans tout les cas, et cela pour une raison très simple : ce n’est pas nous les français qui décidons quels sont ceux qui devraient se présenter aux élections pour nous représenter, ce « choix » nous est imposé, par conséquent la seule « liberté » que nous avons dans cette mascarade de démocratie, c’est celle de désigner qui sera notre dictateur pour les cinq prochaines années.

Ensuite, et j’ai bien l’impression que beaucoup trop de français l’on oublié, c’est que nous allons actuellement au devant d’un très grand danger, et ce danger c’est notre actuel président qui en plus d’être comme vous le dites à la botte et aux ordres de la finance et consort, a un comportement totalement incontrôlable qui lui fera prendre sans remord des décisions résolument irresponsables dès lors qu’il sera sous l’effet du stress de son impulsivité ou de son égocentrisme.

Ainsi, la décision la plus urgente que nous le peuple français devrions prendre impérativement est d’empêcher notre actuel président de rester à un poste pour lequel il n’est absolument pas qualifié au regard du désastre de ces dernières années.

Et pour se faire, le peuple français devrait sincèrement arrêter leur concours de celui qui pense avoir la plus grosse pour réellement nous unir et d’une manière solidaire et unanime de dire *NON* à l’incompétence.

Et le choix le plus logique et réaliste même s’il est désagréable et inadapté c’est évidemment de voter pour celui qui a le plus de chance de battre sarkozy, c’est à dire hollande.

Évidemment que c’est un mauvais choix, cependant, c’est déjà un bon commencement, à savoir gerber le chien fou qui donne actuellement libre cours à tout ses caprices aux mépris des intérêts du peuple dont il est sensé gérer les intérêts, en tout cas c’est il me semble ce pour quoi il a été élu, mais dans la réalité il nous a menti depuis le début.

Et ensuite !?!

Hé bien ensuite, au lieu de retourner à notre train-train une fois la mascarade terminée, au lieu de recommencer dans le chacun pour soi comme nous savons, nous les français, si bien le faire, si pour une fois nous nous décidions enfin à rester unis et solidaires et à continuer à lutter pour obliger ces gens corrompus et égoïstes qui sont sensés nous représenter, les obliger à tenir compte de nos revendications à nous le peuple, et à maintenir la pression jusqu’à ce qu’ils cèdent, peut-être alors que la situation finira enfin par s’inverser.

Parce que vous n’en avez peut-être pas conscience, mais nous, le peuple, nous sommes les plus forts face à ces gens. Si nous étions solidaires, et que nous décidions vraiment de nous faire entendre. Franchement, c’est nous qui faisons marcher le pays, pas eux, et pas besoin d’avoir recours à la violence, de simples actions de « guérilla » qui bloquent tour à tour et régulièrement tel ou tel secteur par des grèves ou de la simple désobéissance civile, mais aussi en réfléchissant, en proposant et en appliquant de véritables solutions alternatives aux décisions moisies et totalement inefficaces qu’ils s’obstinent à mettre en oeuvre depuis des dizaines d’années et dont nous sommes au final les victimes.

Si nous nous unissions nous les pays de l’Europe, tous ensemble, pour obliger ceux qui sont sensé nous représenter et défendre nos intérêts à dire aux escrocs de la finance que tant qu’ils ne nous ferons pas des conditions plus avantageuses pour sortir véritablement de la crise qu’ils ont eux même provoqué, nous refusons de continuer à payer pour leurs dettes, il y a de fortes chances, qu’ils obtempèrent.

Si nous restions unis et que nous nous attaquions de manière solidaire à chaque points qui posent problème au lieu de nous bouffer la gueule comme des gamins, il y a de forte chances qu’on sortent enfin de cette époque misérable ou les plus mauvais et les plus incompétents se sont pompeusement désignés seigneurs et s’accrochent par tout les moyens à leurs trônes même si ça doit plonger le monde dans le chaos.

Comme dit le proverbe : « Si on veut changer sa destinée, il faut être actif. En restant assis, la vie s’impose à vous ».

Mais je suppose que je suis un « utopiste » et qu’une fois mon coup de gueule passé, tout le monde retournera servilement enrichir nos saigneurs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès