• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


armand armand 21 mai 2012 09:42

Je pensais relancer quelque peu le débat, mais la principale intéressée n’a pas jugé bon de commenter mes remarques....
A Romain Desbois,
La virilité ne saurait se réduire à une agressivité baraquée, ou alors elle se décline selon les modalités de chaque classe sociale. Les dandys - ou même les « mignons » du temps de Henri III avaient des allures qu’on qualifierait aujourd’hui d’« effeminées » - il n’en était rien. C’est plutôt une tempérament, une allure, une façon d’être - comme dans le célèbre passage de Madame Bovary où l’on décrit ces nobles qui fascinent la malheureuse Emma :
« Dans leurs regards indifférents flottait la quiétude de passions journellement assouvies ; et, à travers leurs manières douces, perçait cette brutalité particulière que communique la domination des choses à demi-faciles, dans lesquelles la force s’exerce et la vanité s’amuse, le maniement de chevaux de race et la société des femmes perdues. »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès