• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


oncle archibald 22 mai 2012 16:48

"Spartacus : Vous n’ avez toujours pas expliqué pourquoi un journaliste serait le seul personnage qui n’aurait pas le droit d’ être arrêté ?

 

Pourquoi devraient ils avoir une immunité contre les chefs d’ inculpation bien réels et reconnus par Amnesty International qui n’a, à ce jour, encore jamais réfuté leurs pertinences et véracités, comme d’ ailleurs aucun journaliste du monde « libre ».

 

Vous n"avez pas bien lu l’article d’AI, on y trouve la réponse :

 

Intitulé Cuba : Routine repression : Political short-term detentions and harassment in Cuba, ce rapport met au jour les nouvelles stratégies des autorités cubaines pour punir les opposants présumés au régime. 

Selon la Commission cubaine des droits humains et de la réconciliation nationale, 2 784 cas de violations des droits humains, essentiellement des incarcérations de courte durée de dissidents, ont eu lieu entre les mois de janvier et septembre 2011 – c’est 710 de plus que sur l’ensemble de l’année 2010. 

Depuis mars 2011, plus de 65 journalistes indépendants ont été arrêtés, souvent à plusieurs reprises. 

« Le régime a changé de stratégie mais la répression est plus forte que jamais à Cuba, a expliqué Gerardo Ducos, spécialiste du pays à Amnesty International. Après la libération massive de prisonniers d’opinion en 2011, nous avons vu les pouvoirs publics affûter leur stratégie, laquelle vise désormais à faire taire la dissidence en harcelant les militants et les journalistes au moyen d’incarcérations de courte durée et d’actes publics de répudiation. »

Cuba ne tolère aucune critique à l’égard de sa politique en dehors des mécanismes officiels mis en place sous le contrôle du gouvernement. Les opposants au régime sont poursuivis pour « troubles à l’ordre public », « outrage », « manque de respect », « dangerosité » et « agression ». Aucune organisation politique ou de défense des droits humains ne peut y obtenir de statut légal. 

 

Fort heureusement les délits tels que outrage ou manque de respect n’existent pas en France … Vous ne pourriez pas écrire ce que vous écrivez si librement et sans risquer quoi que ce soit ….


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès