• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


FRIDA FRIDA 16 juin 2012 15:34

« Peut-on convaincre un salafiste ? Non, il s’agit de le guérir. Comme a dit un ami, il faut lui caresser les cheveux avec une main de femme belle, lui dire des mots tendres et le frapper pour le réveiller. « On est ici, en 2012, pas en 2012 avant JC ». »

 

Je ne suis pas d’accord avec l’analyse de l’auteur qui réduit le salafisme à une question d’hommes frustrés séxuellement, manquant d’éducation et de finesse artistique. C’est très réducteur, voire même trompeur.

D’abord, l’auteur évacue le fait qu’il y a beaucoup de femmes qui se réclament du salafisme, par conviction ou par suivisme.

que les salafistes ont des femmes, sont mariés etc, pour certains, ils étaient au contact des arts ont eu accès à une instruction très poussée.

Il y a une part très importante qui relève de l’idéologie, et une partie de salfistes est fascinée par cette idéologie.

Cette idéologie a ses auteurs, son dogme, et c’est une idéologie qui convient tout à fait au libéralisme débridé. Les gens sont des consommateurs de religions et de produits de consommations ordinaires, exit la politque qui responsabilise et demande des comptes aux responsables.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès