• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JL JL1 21 juin 2012 07:55

Bonjour à tous,

pour y voir un peu plus clair dans le monde animal, il faut ne faut pas confondre empathie et générosité, défaut d’empathie et égoïsme. L’animal n’est pas généreux, c’est évident ; il n’est pas égoïste non plus.

L’animal n’est pas immoral, il est amoral : sans morale. C’est son instinct de la solidarité de groupe qui lui tient lieu de morale, et même d’empathie. L’empathie est une composante du comportement qui ne s’acquiert que progressivement, au contact d’autres empathies. Un peu comme une petite flamme qui se répand.

Les chiens par exemple, au contact de leurs maîtres, peuvent développer beaucoup d’empathie. A moins que ce ne soit de l’amour, ça se ressemble. Et peut-être, les grands singes ont-ils une morale, et ce qui va avec : empathie, égoïsme .... Mais la différence entre la morale animale et l’humaine est que l’a première est purement pragmatique alors que celle des hommes est très verbalisée. Chacune a ses ses limites, ses défauts et ses qualités spécifiques, mais seule celle des hommes est susceptible d’être pervertie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès