• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Ratatouille 1er (---.---.194.249) 28 juillet 2006 17:33

ka,

Oh, ne vous sentez pas obligée de vous excuser smiley

Mais je trouve toujours ça un peu tordu : on ne peut donner raison au violeur. Son crime n’a aucune justification valable. Jusque là je suis parfaitement d’accord. Mais vous dites, si je comprends bien, qu’il en découle que la victime se sentira forcément coupable. Ne devrait-ce pas logiquement être le contraire ? A savoir que le violeur est forcément coupable, et la victime innocente ?

Je n’essaie pas de nier ce sentiment de culpabilité, mais de le comprendre. J’ai l’impression que l’entourage, la société, a une tendance culpabiliser la victime avec le classique (et gerbant) « elle l’a bien cherché en étant si sexy cette salope ». Mais j’ai l’impression que le sentiment de culpabilité dont vous parlez vient de l’intérieur de la victime, et non de l’extérieur. Me trompe-je ? Et sinon, par quelle magie une situation où elle est clairement la victime se transforme-t-elle dans son esprit en une où elle est la coupable ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès