• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


voxagora voxagora 26 juillet 2012 10:49
.
J’ai vu un reportage ahurissant dans une émission : une femme enseignant à un cercle d’enfants (2 cercles, en fait : autour de la table des enfants au teint mat, et derrière eux 2 petits garçons au teint blanc) sa phobie de la nourriture. A un moment elle leur montre un bocal dans lequel on distingue un tas de boyaux beiges-roses qui, comme prévu, les dégoutte. Et tout à coup elle enlève le capuchon du bocal et surgit .. une tête de petit cochon rose : une vision qui entraîne chez les enfants des cris d’horreur, de dégoût et de panique.
Version imagée d’un discours en direction d’enfants : l’intervenante voulait les dégoûter du chewing gum, et elle a choisi pile poil à quelle vision il fallait l’associer pour déclencher la panique.

La version « son » fait aussi son effet :
pour un très grand nombre de français, les sons « lafrance », « lesfrançais » ont aussi un effet délétère, au sens de destructeur. Car ils font se lever en eux tout un tas de représentations négatives, à croire qu’il ne reste plus que celles-là.
C’est ainsi qu’une certaine honte, chez des français mêmes, empêche de prononcer les mots qui sont alors négativés (franchouillard, par ex) parce qu’il faut prouver son innocence.
Il y a des mots et des noms qu’on n’entend qu’avec crainte et dégoût : Hitler, par exemple, ne peut que faire se lever des représentations négatives parce qu’on sait ce qu’il représente. Ce qui est enfoncé dans le crâne de nos enfants qui ne sont pas sourds, c’est que « lafrance » et « lesfrançais » sont coupables de crimes. Ils ne peuvent pas faire le tri, ils ne peuvent appréhender le monde dans sa globalité et ses particularités qu’avec du temps et du travail.
En attendant ils sont sensibles aux DISCOURS, surtout si ces discours sont chargés d’affects (de culpabilité par ex) et surtout si ces discours affectent les adultes qui les entourent.
Comment peut-on espérer que l« instruction » en général porte ses fruits en éludant ce qui est transmis dans les discours publics ? comment des jeunes, remontés à bloc contre « lafrance » et « lesfrançais » iraient-ils tranquillement en cours de « francais » apprendre le « français » avec le prof de « français » parce que c’est important de savoir le « français » ?
François Hollande a eu tort. Comme je l’ai déjà écrit dans un autre post, espérons que cette bourde sera rattrapable. Quand on recouvre quelqu’un de merde, il faut travailler à le laver ensuite correctement, sinon l’odeur reste.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès