• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


focalix focalix 27 juillet 2012 13:22

Pour les raisons exposées par Daniel Salvatore, les JO, depuis pas mal d’olympiades, passent perpendiculairement sur le parapluie de mon indifférence.

Finie la glorieuse incertitude du sport amateur, finie l’éthique, fini l’exploit pour le panache. Au bout de la ligne, un gros paquet de dollars. C’est ce qui nous distingue des chevaux, lesquels ne courent pas pour le fric. On est en plein dans l’image calibrée, dans le clinquant, dans le vil business.

Les JO sont à réinventer.

Ils devraient désormais être organisés dans les pays qui ont le plus besoin d’aide pour lancer ou relancer leurs économies.
La communauté internationale mettrait le paquet pour construire les équipements requis, stades, moyens de transport, mais aussi écoles, établissements de santé, infrastructures nécessaires au développement économique.
Les sponsors (multinationales) devraient offrir du concret : irrigation, hôpitaux, universités, routes, équipements portuaires ou aéroportuaires, etc...
Les profits (droits de diffusion, places, objets dérivés...), aujourd’hui confisqués au profit d’une poignée de potentats gavés d’or, iraient exclusivement à la région organisatrice.

Un montant maximal (disons 10000 euros) serait versé aux sportifs et aux organisateurs.

Et, bien entendu, les dirigeants des pays organisateurs devraient, selon des critères bien définis par des organismes indépendants, être vertueux sur le plan des droits humains et de la gestion des affaires publiques.

A nouveaux jeux, nouveau nom, Jeux Solidaires par exemple.
Et que les JO actuels s’enlisent dans l’ennui et l’oubli.

Ben quoi, on peut toujours rêver non ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès