• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ALasverne ALasverne 29 juillet 2012 10:33

Rappel de péripéties européennes sur un coup laps de temps ne fait pas article de qualité.

Les clichés abondent, rappelant malheureusement ce lexique des commentateurs grossiers d’ i-télé ou BFM. Les marchés sont « fébriles », « fiévreux’, »nerveux« , sans même remarquer qu’en parlant ainsi on fait de ces investisseurs dispersés une seule bête, donc un élément naturel, leur donnant ainsi une légitimité. Minc ne faisait pas mieux quand il disait »le marché, c’est naturel« . En continuant la lecture on remarque que le coût de la dette »renchérit« , au lieu de simplement augmenter ; les taux »gagnent« ou »perdent« des »points« , mais jamais ne diminuent de 0,1 ou 0,2 pour cent, car l’auteur suit inconsciemment la modalité US qui calcule »one or two points".

La dernière partie, est manifestement bricolée pour reporter le poids de l’échec de la zone euro sur les socialistes français. Elle est lourde - l’avant-dernière phrase fait 80 mots - et ne tient pas la route car on ne sent pas l’évidence du rapport entre la possible délocalisation des services de l’Ile de France et les soubresauts européens, même si on n’apprécie pas du tout la politique menée par Hollande et ses troupes.

Le délitement des politiques, l’échec de la zone euro deviennent des évidence pour tous les citoyens. Ce n’est pas difficile de remporter d’emblée la bienveillance des lecteurs en proposant un article là-dessus.

Mais la langue de bois et des ficelles politiciennes grossières de ce pensum militant ne concrétisent finalement que déception et ennui.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès