• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


victoria victoria 30 juillet 2012 11:18

Tout est bon à prendre chez Robespierre mais je ferai juste une remarque sur le paragraphe « Robespierre et l’athéisme ».

Ses propos contre l’athéisme lui ont permis de dénoncer en filigrane l’acharnement prémédité des Lumières sur la classe religieuse qui avant la révolution, était le deuxième pilier du pouvoir. En mettant l’Eglise hors du jeu politique, la nouvelle classe émergente, bourgeoise et plus riche que l’Etat lui-même, préparait le terrain pour la conquête du pouvoir. L’angle d’attaque était l’obscurantisme religieux et son nouveau credo, l’athéisme. 
Robespierre avait très finement observé le subterfuge et tentait de faire barrage à leur ambition en s’attaquant à ce concept très flou qu’était l’athéisme pour le commun des mortels. Le détournement sémantique qu’il usa avec son discours sur l’Etre Suprême laisse penser qu’il tenta de concilier la marche du progrès avec la tradition philosophique du peuple...
Il est fort à parier que Robespierre aujourd’hui vivant, ne tiendrait pas les mêmes propos sur l’athéisme...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès