• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


alinea Alinea 21 août 2012 16:45

Je n’ai pas de solution Gabriel : dieu sait que je suis heureuse de voir encore des troupeaux de biches, de rencontrer des sangliers et de voir ces vautours ; la question que je me pose est : si nous en somme si heureux, comme un cadeau rare, une exception, c’est que c’est un évènement en voie de disparition !
La nature et ses habitants semblent faire partie d’un grand musée protégé, et plus du tout l’évidence d’une vie, ensemble, dans ces environnements.
Ma joie rit jaune, quand je rentre chez moi.
Les espaces encore larges que nous possédons dans notre pays sont le lieu de ressourcement de nos citadins actifs.
Je ne vais pas me plaindre de l’existence de ces lieux, je me pose la question de la scission entre l’existence évidente de ces lieux et notre regard, désormais.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès