• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 17 septembre 2012 19:30

Ecoutez cher monsieur, je me permettrais bien de reprendre point par point vos affirmations tant certaines me semblent tellement à côté de la plaque que ça me démange d’y répondre, mais si c’est pour que vous continuiez à pratiquer le terrorisme intellectuel sous vos propres articles, n’ayant que moyennement confiance en votre honnêteté de débatteur j’attendrai de vous interpeller chez quelqu’un d’autre.

Vous êtes à l’évidence passé complètement à côté de l’intérêt de l’architecture de la N1, que Korolev qui était loin d’être un sot avait bien vu. Le premier étage de la Saturn avait cinq moteurs seulement, que se serait-il passé si l’un d’entre eux avait dysfonctionné ? Il aurait été impossible de stabiliser la fusée. Korolev connaissait pertinemment la qualité des moteurs qu’on lui livrait, et le fait qu’il n’ait pas choisi cinq énormes moteurs pour la N1 ne tient pas tant du fait qu’aucun OKB soviétique ne savait les concevoir, mais bien davantage du fait que face au taux de défaillance des pièces livrées, la seule manière d’assurer des chances de succès au lanceur était de multiplier les moteurs. Ainsi, pour compenser une défaillance sur un moteur, il suffisait d’éteindre son symétrique. La différence de poussée était alors de 1/15ème, ce qui ne compromettait pas encore la réussite de la mission.

Il n’y avait absolument pas besoin d’un ordinateur : les russes maîtrisaient bien mieux que nous les principes de l’asservissement électronique analogique, avec lesquels ils équipaient les commandes de leurs avions de chasse jusque vers le milieu des années 70, et jusqu’à la fin des années 80 pour certains modèles.

Ensuite, que vous ayez écrit que Bourane était une « prouesse technologique » ne vous a pas empêcher de persifler qu’elle fut la copie d’un projet américain. C’est pourtant cette position qui est intenable, mais je ne m’étonne pas que vous y croyiez encore, vu l’endroit où vous prenez vos sources.

Car d’évidence, monsieur, pour continuer à écrire les erreurs que vous écrivez, et contrairement à ce que vous tentez de nous faire croire vous ne lisez ni le Russe ni l’Ukrainien !

L’Antonov a été conçu pour transporter les boosters d’Energuia ET sa navette, c’est la raison d’être de sa double dérive. Ce n’est pas parce que quelques illuminés s’imaginent que c’est pour une autre raison que vous devez les reprendre.

Au fait, MAKS en russe signifie Международный авиационно-космический салон, autrement dit... SALON AERONAUTIQUE.

Vous avez pris la phrase selon laquelle l’Antonov avait été conçu pour le MAKS pour le nom d’un projet secret, alors que c’était tout simplement le nom du premier salon aéronautique où elle devait être présentée !

Je n’ai jamais dit que vos articles étaient dithyrambiques, j’ai dit et je le redis qu’ils sont déséquilibrés, ce qui est caractéristique d’un manque d’information sur l’une des parties dont vous traitez.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès