• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jonas 9 septembre 2012 16:33

Réponse à Yacine Zerkoun.


Vous êtes l’exemple du privilégié du régime. Vos déclarations ressemblent à celles de l’époque soviétique. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Les « Harragas » la « Hogra » et les« Hittites » sont des inventions des Occidentaux pour discréditer l’Algérie. Refrain connu.

Je fais appelle au dernier rapport annuel intitulé « Failed States » ( Index des Etats déliquescents) qui classe l’Algérie 77 eme sur 117 pays. Le calcul des scores enregistrés par chaque pays est le résultat de l’agrégation de 12 paramètres d’ordre social, politique, économique et militaire etc.. A ce titre l’Algérie est particulièrement épinglée en raison de son économie, le peu de légitimité des institutions de l’Etat, les atteintes répétées aux droits de l’homme ainsi que les disparités économiques. L’ Algérie a engrangé 6,5 des 10 points ( 10 étant la pire situation) 5,5 en matière de déclin économique, 8,1 pour les « griefs des groupes cherchant la vengeance » et 5,4 en termes de trafic d’êtres humains.
7,7points s’agissant de la légitimité des institutions issues du régime en place. 5,9 pour la détérioration des services publics, 7,4 en matière de la violation des droits de l’homme, 7,1 pour la dégradation de la situation sécuritaire. 6,1 en matière de pressions démographiques ,6,8 la dispersion de l’élite et la fuite des cerveaux ( c’est le plus grand crime du régime en place.) et 6, 1 pour le mouvement de réfugiés. etc. évidemment ce n’est pas l’image affichée pour les apparatchiks du régime.

Un autre rapport , celui de « Human Rights Watch » ou l’Algérie figure dans le chapitre consacré aux pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Ce rapport énumère un grand nombre d’atteintes aux droits et Libertés. Dans le domaine concernant le volet de la liberté d’expression en 2011, le HWR observe que " l’Etat contrôle tous les médias audiovisuels nationaux. Les journaux appartenant au secteur privé jouissent d’une plus grande liberté, mais les lois répressives sur la presse et leur dépendance vis-à-vis des revenus de la publicité du secteur public limitent leur liberté de critiquer le gouvernement et les militaires.

Yacine Zerkoun, je crois que vous parlez de l’Algérie Potemkine.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès