• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


epicure 10 septembre 2012 21:14

La logique libérale n’est pas celle de la démocratie, d’ailleurs les libertariens, les plus libéraux des libéraux, qui poussent la logique libérale vers ses extrémités sont contre la démocratie, ils refusent toute règle commune qui s’imposerait à leur égoïsme. Pendant longtemps le libéralisme a rimé avec le suffrage censitaire, le vote pour les riches uniquement.

Mais les libéraux classiques, avec les libertariens, qui sont souvent des petits ou moyens bourgeois voulant leur part de soleil , se disent contre les monopoles, la concertation de pouvoir.

Mais à force de quémander des dérégulations, plus de largesses pour les patrons, actionnaires, financiers , donc de favoriser le pouvoir des riches, ce qui est l’accomplissement de la logique libérale, nos libéraux ne servent que les intérêts des plus riches qui eux ne embarrassassent pas des précautions des libéraux classiques.

Mais eux vont droit au but : réduire la part « nuisible » de l’état, c’est à dire les règlementations, nationalisations, monopoles d’états, et toutes les possibilités d’actions de l’état dans l’économie.
Par contre ils gardent la parti utile de l’état et essayent de la maitriser ou la contrôler : le contrôle de la société la police et l’armée pour servir leurs intérêts.

L’union européenne, est un des outils puisqu’il réduit le pouvoir de chaque état. En ayant des agents au service de leur cause dans les couloirs européens, ils sont dans un jeu gagnant/gagnant face à des états démocratique, même de façon imparfaite, en réduisant l’impact de toute volonté démocratique face à leur propre volonté au niveau économique et politique.
 Maintenant les décisions de centaines/milliers de personnes peuvent s’imposer grâce aux décisions européennes, sans vrai contrôle démocratique. Surtout éviter les référendums par des peuples qui pourraient avoir l’outrecuidance d’aller à l’encontre des puissants.

Et encore notre europe est encore démocratique, dans une certaine mesure, , ces fichus députés élus au suffrage universels ont eu un sursaut en votant contre l’ACTA, et donc rejeté le dictat des multinationales. Malheureusement d’habitude ils se contentent de voter dans le sens du vent libéral.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès