• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 19 septembre 2012 00:10

Bonjour lloreen

Pour 2012, je ne sais pas ????
Quant aux différentes religions mondiales, qui n’ont encore jamais apporté la preuve qu’elles oeuvraient pour le bien-être général tout au long des siècles, ...

ça fait partie du Programme, c’est l’élément qui leur manquait.

Le GIEC (IPCC) est une sous branche du « UN Environmental Program » (UNEP, le Programme pour l’Environnement de l’ONU). Ce vaste organisme international qui chapaute le GIEC, s’est ouvertement orienté vers les thèses les plus intégristes de l’écologie planétaire. On comprendrait qu’il est de son devoir de veiller à l’intégrité du globe et de lutter contre toutes les formes de pollution. Néanmoins, et toutes proportions gardées, certaines de ses démarches se rapprochent beaucoup d’une, sorte de religion de la planète.
[...]

LIEN A METTRE DANS VOS FAVORIS ou MARQUE-PAGES tellement c’est OUF !!!! >>>

The United Nations Environmental Sabbath Service

 From “Only One Earth,” a United Nations Environment Programme publication for “Environmental Sabbath/Earth Rest Day,” June 1990 ; UN Environment Programme, DC2-803 United Nations, New York, NY 10017. "

Vous y trouverez une publication de cet organisme de l’ONU qui appelle à la célébration d’un jour de « Sabbat » (ou de réflexion) sur notre comportement par rapport à notre terre ce qui, après tout, n’est pas critiquable. Mais ce document est, en fait, une liste de prières que l’on doit réciter ce jour là. Le texte est absolument édifiant. Voici le début de la première prière. Les suivantes sont du même tonneau et se terminent par un Alléluia à la planète suivant le schéma très classique des grandes religions

A prayer of Sorrow

Reader : We have forgotten who we are.

We have forgotten who we are
We have alienated ourselves from the unfolding of the cosmos
We have become estranged from the movements of the earth
We have turned our backs on the cycles of life.

En français  : Acte de contrition

Nous avons oubliés qui nous sommes
Nous nous sommes éloignés du déploiement du cosmos
Nous nous sommes séparés des mouvements de la terre
Nous avons tournés le dos aux cycles de la vie.

Suivent une « acte de rémission  » puis une « prière de guérison », et une « prière de gratitude » dont les textes laissent rêveurs. Il ne s’agit rien moins que d’une foi religieuse... Dans ces conditions, on se demande comment, le GIEC (IPCC), qui dépend directement d’un organisme qui affiche de telles convictions, peut être qualifié d’organisme "objectif et scientifiquement indépendant« .

Bref, ce sont les contours d’une »secte mondiale". Même les scientologues ne vont pas si loin ... smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès