• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Castel Castel 1er octobre 2012 10:57

C’est dommage que les psychanalyses, sauf les Jungiens notamment, ne s’intéressent pas plus au symbolisme astrologique qui décrit très bien les particularités sexuelles de l’homme et de la femme :
Le comportement sexuel de la femme est représenté par le taureau, symbole de fertilité, du rythme, de la mémoire, de la solidité de l’esprit, de la sensualité matérielle. Le taureau est plutôt un signe lent et il est directement lié à l’érotisme (l’harmonie des formes et de la matière).

A l’opposé se trouve le scorpion : symbole sexuel de l’homme. L’homme recherche à transgresser. Il suit son instinct de destruction, de soumission, de pouvoir. C’est un signe qui prend plaisir dans les transformations.

L’homosexualité s’explique par des désirs ultra-érotiques (entre deux femmes) ou ultra transgressifs (entre deux hommes), que le couple hétérosexuel ne peut pas toujours assouvir. Il est évident qu’il y a aussi une explication psychologique qui influe sur cette orientation sexuelle.

Par conséquent, décrire l’érotisme comme un désir transgressif est une vision purement masculine de voir les choses et, malheureusement pour l’auteur, elle n’a rien de véritablement novatrice.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès