• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


philouie 3 octobre 2012 21:34

« l’universalité de principe de la loi commune »

pose comme difficulté, en particulier pour tout ce qui touche au droit de la personne, que la « personne » ne peut être définie que dans un contexte moral. (dire ce qu’est un homme est une problématique morale)

On voit mal alors comment un état qui n’a pas de référent religieux puisse avoir une référence morale et, si malgré tout, il prétend à cette référence morale, ne devient-il pas - de fait- religieux sans en avoir l’air.

Pour l’exprimer autrement, est-ce que la république c’est contentée de se séparer du religieux ou au contraire a t’elle repris pour son propre compte les attributs de la religion (en donnant l’air de ne pas y toucher bien sûr) ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès