• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


RBEYEUR RBEYEUR 3 octobre 2012 13:39

Article didactique tout à fait à la hauteur du sujet évoqué.

Selon moi, nous sommes partagés en deux catégories : les déistes et les non déistes.

Être déiste c’est considérer « qu’il n’est dieu que dieu ».
— C’est-à-dire, que dieu n’a nullement besoin de porte-paroles, adjoints, fondés de pouvoir et autres mandataires.
— C’est-à-dire, que ceux qui prétendent parler au nom de dieu (prophètes, papes, grands rabbins, grand califes et autres manifestants de la mentalité humaine dominatrice)  ne sont que blasphémateurs.
— C’est-à-dire, que dieu n’a nullement besoin d’un  « traité de communication » (coran, ancien et nouveau testaments, torah, etc.)
— C’est-à-dire, que dieu est accessible à tous sans le moindre protocole et sans le moindre mot de passe (baptême, circoncision, prières, carême, ramadan, pèlerinages,  etc.)

Par contre, être non déiste c’est être dans « l’expectative » (l’un des trois serments d’Hippocrate).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès