• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 6 octobre 2012 10:34

Salut Momo,

En tous cas, après celle-là, certains auront du mal à justifier tes « accointances » scabreuses comme je l’ai vu récemment lors de l’évocation ubuesque d’un « morice-group », mais que-veux tu ? les voies de la frustration et de la contradiction sont inombrables et impénétrables...

Je n’ai pas vraiment appris quoique ce soit de plus ou de moins à cette affaire, dans laquelle je l’avoue j’ai changé d’avis, approuvant dans les premiers jours l’intervention aérienne française (il s’agissait alors de « no-flight zone »), puis retournant ma veste, diront certains... mais je dirais simplement changeant d’avis -droit que je revendique- devant l’évidence de la supercherie... les articles d’il Libero et de Mediapart m’y ayant fortement aidé...

Quoiqu’il en soit rien dans ton article ne me surprend donc, même et surtout l’apparition des acteurs de la « tractation Lockerbie », appelons-la comme ça... Evocation salutaire et révélatrice.

Mais.... car il y a toujours un mais...
Je relève un changement de ton au grès de ton récit... On a d’abord l’impression d’une ruée de vautours avides de dépeçage à l’occasion d’évènement internes, les uns pour « profiter de la situations pour exécuter (terme particulièrement approprié en l’occurrence) leurs basses besognes, les autres pour préserver leurs intérêts, et les derniers pour installer les leurs et tirer les marrons du feu. A cet effet, tu nous présentes donc les choses quasiment tels des évènement  »a posteriori« , comme l’indiquent ces quemques exemples choisis :

 »L’agence UPI (...) avait évoqué le rôle de ses mercenaires dès le 9 décembre 2011...« 
 »Dès la fin de la dictature de Kadhafi...« 
 »Gallice Security, arrivée sur le tard...« 
 »Des firmes françaises qui débarquent bien tard...« 

Puis, logique réthorique oblige, ton article devient plus intéressant, plus fouillé ; en fait il commence : La découverte d’intervenants étrangers, fussent-ils mercenaires chez les uns ou issus »d’agences« chez les autres, n’ en est pas une. Au moins au sens premier de l’intervention à chaud sur le terrain. J’attendais ce passage, prêt à te laisser un commentaire en forme de fin de non-recevoir...

Et au fil de la lecture, tu te mets à démêler l’historique et le panégyrique de ces différents et non moins charmants acteurs et, ô divine surprise ! tu glisses vers les remontées chronologiques salutaires, nous gratifiant même d’un  »...des mercenaires français étaient bien présents avant la chute du dictateur en Libye.« 

Ok nous sommes d’accord : le pourtant très Berlusconnaud » il Libero « avait raison... l’affaire fut fromentée de longue date par le duo Blair-Sarko.
En tous cas, n’en déplaise aux adeptes du  »Morice Group", tu peux d’ores et déjà te considérer comme viré de la CIA !!

Maintenant, tu pourrais nous parler un vol TWA crashé dans le désert saharien, 20 ans plus tôt ce qui fut très con pour le contrat d’armement qui venait de se signer en classe affaire ? smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès