• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Skapad Skapad 15 octobre 2012 23:10

Complément

Nous sommes entre les murs et les inerties, des États nations infiltrés par le capitalisme ultralibéral, des technostructures dirigées par Goldman Sachs, le supermarché de la finance,  et une Commission tout ce qu’il y a de plus anti démocratique, et le tout marché aux mains de 2000 multinationales. Des organisations, OCDE, FMI, Banque mondiale, ONU, complètement sclérosées, la pyramidale entreprise de tous ces montages politiques, juridiques, et économiques, ne peuvent nous mener à rien de bon.

Le drame, c’est que ces tentations régionalistes, peuvent effectivement prendre des couleurs nationalistes, la crise aidant, les États nation n’y échappent pas non plus (pain au chocolat ! et Laval à Valls) . J’ai pour ma part dans l’idée , certes utopique, que les structures politiques et la maitrise des flux financiers et économiques, ne peuvent être pertinent et contrôlables , uniquement que dans des zones géographiques à taille humaine, ou les centres de pouvoirs peuvent être plus facilement refondés par la volonté des peuples. Et une région qui dérive, n’impliquerait pas que toutes les régions dérivent dans ce même sens. Ce n’est pas écrit, et je m’y opposerait plus ouvertement dans ma région.

Si on se fit au passé, il est évident qu’il y a le risque de l’éclatement de l’idée généreuse d’origine, mais n’est ce pas le cas déjà. Et j’aime à parier que beaucoup de ces nouvelles tentatives régionales, n’ont rien à voir des monstres qui ont façonnés l’histoire du XXéme siècle. Le cas de la Belgique n’est pas forcément là pour nous le démontrer, une nation relativement jeune, de plus il faut bien admettre par ailleurs, que notre voisin allemand, est déjà une fédération de régions. Ce modèle intra-région-nation, est à bien y regarder le plus courant en Europe. Surtout face à notre vieux pays ouvertement centralisateur, colbertiste puis jacobin, et dont il faut bien reconnaitre que les baronnies locales et ce centre parisien, conjuguent un ensemble de moins en moins cohérent...Quel poids a le parti socialiste, sur les réseaux locaux tissés au gré des alliances, sans compter des infiltration de cadres de multinationales (Vinci, Véolia, EDF, etc PPE et marché truqué ) dans ces réseaux locaux.

Ou alors, c’est qu’il n’y aurait pas de crise politique en ce pays ?

IL ne faudrait pas à mon avis, écarter de remettre en cause, cette monarchie-républicaine perpétuée depuis les Roys , depuis François 1er à nos jours du François dernier ..

La sociologie des masses européenne, ne permettrait plus les boucheries du XXéme. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons, que nos élites ont délocalisé les guerres et marché associé, en dehors du périmètre occidental. Avec cette particularité, d’étouffer et de réduire le succès des trente glorieuses à des facteurs internes et de la capacité des sociales démocraties durant cette période à célébrer nos modèles. Oblitérant la plus grande duperie , c’est qu’elle se nourrissait des faveurs dictatoriales des pays du sud par la diplomatie du risque (en plus des contradictions philosophiques humanistes), à profiter des ressources à bas cout. Une faste période européenne, dont on aperçoit les dégâts et de la difficulté de l’émergence des démocraties dans ces pays qui n’ont eu que pour raison, de s’attacher aux religions.

1945 2012 , 60 ans de paix, oui à la maison, et tant pis pour les voisins ! Qu’elle foutaise ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès