• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


hommelibre hommelibre 26 octobre 2012 15:37

Quelques précisions. Catarina Migliorini, dont le vrai prénom est Ingrid, tient une page facebook où elle raconte son aventure depuis Bali. Son père, architecte reconnu, est un architecte connu et aisé. la famille vit dans un beau quartier de Sao Paulo. Elle n’est visiblement pas dans le besoin. Ce n’est pas une pauvrette.

http://www.facebook.com/pages/Ingrid-Migliorini/263822857072218?sk=info

Le premier lien youtube en fin d’article montre sa fiche vidéo en vue des enchères.

La force se mesure à l’épaisseur du compte en banque ? Ou à la séduction ? Lui a le pouvoir de son argent, elle le pouvoir de sa séduction. Lui, sa peut-être misère affective qu’il pense compenser par l’argent. Elle, son insolente audace et son charme avec lesquels elle joue. Sans sa séduction elle n’aurait pas atteint ce prix. De plus elle fait ce qu’elle veut se son corps. La dissymétrie sexuelle hommes-femmes fait que les femmes ont plus de facilité à louer leurs charmes. La beauté attire le pouvoir. Ce sont deux pouvoirs. Mais le stéréotype veut qu’elle soit la pauvresse et lui le riche libidineux. Ce qui ne se confirme pas ici.

Qui plaint le jeune homme, peut-être pauvre, peut-être contraint à vendre son pucelage pour trois fois rien ? Il est passé sous silence, inexistant. Inégalité flagrante d’intérêt et de traitement.

Au fond cette anecdote montre que le sexisme n’est pas toujours où l’on croit...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès