• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Onecinikiou 31 octobre 2012 22:18

@ Amiaplacidus,


« quid de l’augmentation des cancers de la thyroïde ? »

Avez-vous des occurrences tangibles à nous faire partager à ce sujet, des résultats d’études scientifiques rigoureuses ?

De toute façon cela n’a strictement aucun intérêt puisque vous poursuivez votre argumentation comme suit :

« Au surplus, le véritable danger ce n’est pas ces morts, fussent-elles de plusieurs centaine de milliers, cela reste anecdotique (navré d’être cynique). »

Outre qu’il est intéressant de noter que, selon vous, plusieurs centaines de milliers de morts ne poseraient pas de problème en soi, ce qui équivaut pour le moins à une défausse idéologique contestable dans la mesure surtout, et je le comprend bien, que cet aspect du décompte (fut-il macabre, il n’en est pas moins rendu nécessaire) ruine incontestablement et durablement votre thèse ; il convient, si l’on vous suit, de prendre acte que les morts du nucléaire ne posent donc absolument aucun problème. J’en prends bonne note. Poursuivons.

« Le véritable danger, ce sont les déchets irradiés, dont la période de demi-vie atteint des dizaines, voire des centaines, de milliers d’années. » 

On apprend donc que le véritable danger concerneraient les déchets, et essentiellement eux. Or je vais très certainement vous apprendre que la donnée importante les concernant n’est par leur éventuelle demi-vie périodique comme vous le rapportez à dessein, mais la durée à partir de laquelle on considère qu’ils ont atteint un niveau de toxicité inférieur ou égal à celui du produit d’activation (combustible d’uranium initialement mis dans le réacteur, que vous pouvez tout à fait manipuler à mains nues sans danger, et sans protection particulière), et a fortiori à celui du minerai dont ces produits sont issus. 

Or là, le laps de temps n’est plus « que » de 1000 ans environ pour la plupart des produits de fission (plutonium excepté mais qui n’est pas un déchet car encore fissile, il peut donc être retraité, « moxé », voire dégradé par procédé de surgénération). Un temps encore relativement long, mais bien moindre que ceux (des millions d’années...) que plaient à nous vendre les professionnels du catastrophisme permanent. On comprend d’autant mieux leur propension à l’alimenter en truquant si besoin les chiffres afin d’accréditer leurs délires obsessionnels dans la mesure où une durée de 1000 ans semble tout à fait gérable à l’échelle des sociétés humaines.

http://www.manicore.com/documentation/articles/idee_nucleaire.html

En ce qui concerne maintenant le stockage par enfouissement des déchets HAVL, soit une production d’environ 200 tonnes de déchets/an pour un pays comme la France, cela représente grosso-modo le volume d’un autobus chaque année à enfouir dans des sarcophages d’acier et de béton, entre deux couches d’argiles à plus de 500m de profondeur sur un site préalablement choisi pour ne représenter qu’un risque minime voire nul en terme de sismologie (site de Bure en prévision en France). Cela vous semble-t-il hors de portée ? Irresponsable ? N’offrant pas de garanties de sécurité suffisantes ? A vous de nous démontrez en quoi.

« Pouvez-vous garantir le stockage sûr de ces déchets durant tout ce laps de temps, avec tous les impondérables pouvant survenir ? Si vous répondez oui, cela démontrera que vous êtes d’une totale inconscience. »

Argument pro domo, sans pertinence aucune donc, surtout à partir de ce qui vient d’être mis en évidence. D’autre part sachez qu’une affirmation même péremptoire n’est jamais une démonstration. Il vous reste donc à démontrer.

« et, surtout, je ne suis liée en aucune façon avec le lobby nucléaire. »

Suggéreriez-vous que je sois lié de près ou de loin avec un quelconque lobby ? Il n’en est pourtant rien. Je suis un simple citoyen qui s’intéresse de près à la question. Et qui en a marre de se faire couillonner par des incultes en la matière, qui ne pipent souvent le moindre mot de ce qu’il raconte, ne maitrise pas les chiffres ou les tendances, et désinforment à n’en plus pouvoir.

En revanche votre discours pétri de catastrophisme, d’obscurantisme et d’irrationalité est lui certainement très proche des lobbys pseudo-écolos dont il est très facile de démontrer la totale fatuité intellectuelle et inconséquence politique.

Pour preuve : OUI ou NON le pays au monde qui dispose, et de loin, de la proportion de « renouvelables » (une absurdité conceptuelle) la plus importante dans son mix énergétique, j’entends parler ici du Danemark (près de 25%, principalement éolien), est le pays où le consommateur est celui qui paye son KWh le plus cher partout en Europe et quasi au monde ? OUI ou NON de surcroit est-il le pays, prétendument donc le plus « écologique » (une aberration formelle), dont l’émission de gaz à effet de serre (tonne de CO2 par tête d’habitant) est de 30% plus élevée que celle d’une France affreusement nucléarisée ? 

Les questions sont simples, elles appellent des réponses du même ordre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès