• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


COLRE COLRE 15 novembre 2012 15:25

Souhaitons que le plancherdesvaches ne fasse pas partie du personnel hospitalier… Ou alors, c’est l’un des derniers dinosaures car les droits à la dignité des malades ont bénéficié d’une grande prise de conscience dans le milieu de la Santé. Il reste à appliquer les lois et les chartes, il faut des moyens, il faut du personnel, il faut une sensibilisation permanente, mais on est sur le bon chemin. 

Cette histoire de « casaque » est aussi une question de moyens : il n’y a qu’une seule taille ! si vous avez déjà vu des vieilles personnes un peu fortes dans ce machin trop petit et leur malaise lors des visites ou des déplacements dans les couloirs, il n’y a pas de quoi rire…


« le respect de l’intimité du patient doit être préservé lors des soins, des toilettes, des consultations et des visites médicales, des traitements pré et post-opératoires, des radiographies, des brancardages et à tout moment de son séjour hospitalier. La personne hospitalisée est traitée avec égards et ne doit pas souffrir de propos et d’attitudes équivoques de la part du personnel ». (titre VII de la Charte du patient hospitalisé)

Le droit à la dignité est aujourd’hui un droit fondamental. Il est inscrit à l’article L. 1110-2 du Code de la santé publique. 

« Les installations présentent une configuration architecturale et fonctionnelle garantissant à chaque personne accueillie les conditions d’hygiène et d’asepsie nécessaires, ainsi que le respect de son intimité et de sa dignité » (Article D. 6322-31du Code de la Santé Publique)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès