• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


IGOR SINCLAIR MILO JANUS 22 novembre 2012 22:51

Tous ces points de vue sont pertinents et reflètent la réalité vécue.


Mais ne suffirait-il pas que cette mesure soit incitative plutôt que répressive, pour être efficace et aller dans l’intérêt de chacun (employeur/ salarié) ?
Aux Etats-Unis, si les serveurs de restaurants sont souvent plus aimables et préoccupés que « tout se passe bien » (quite à mettre leur grain de sel dans l’organisation en cuisine), c’est aussi que leur niveau de rémunération peut avoisiner 3 à 4000 €/ mois dans les établissements qui tournent bien.

Bien entendu ces revenus sont trés élevés notamment parce qu’ exonérés de charges sociales ( ce sont des « tips » c-a-d des pourboires), et cela est possible du fait du système libéral anglo-saxon, à l’opposé du nôtre (et qui, d’ailleurs, prend le bouillon autant que le nôtre depuis 2008...). 

Mais ne serait-il pas judicieux d’instaurer un principe comparable, à titre d’exception (finançable par une hausse des prélèvements fiscaux- aux plus riches cette fois, si possible !) pour stimuler un secteur économique stratégique ( identité, lien social, poids dans le PIB, utilité socio-économique) ?

Cela allègerait l’enveloppe salariale de ces PME où les dirigeants sont parfois eux-mêmes trés mal rémunérés ( surtout en province), et rendrait la profession de serveur à nouveau attrayante, en débit de sa sévère pénibilité...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès