• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eau-du-robinet eau-du-robinet 30 novembre 2012 10:53

Je vous invite à regarder l’excellent documentaire consacré aux

lobbys au cœur de la République pour se convaincre que, derrière les cris d’orfraie, le pouvoir, au sens large, s’accommode très bien des réseaux en tout genres.

documentaire en 5 parties
1/5
2/5
3/5
4/5
5/5

Depuis la seconde guerre mondiale et le régime de Vichy qui avait réinstauré le système des corporations, l’influence (version communicante), le lobbying (version anglo-saxonne) ou les relations publiques (version hypocrite), n’ont cessé de croitre en France. Certes moins qu’aux Etats-Unis, où le lobbying y est installé constitutionnellement.

Rappelons que le lobbying consiste à peser sur le législateur afin de modifier, améliorer, promulguer une loi ou un décret qui sert les intérêts d’une profession ou d’une entreprise. Chacun comprend aussitôt, qu’à côté des lobbys du tabac, des alcools, des constructeurs automobiles, de l’armement, les stratégies d’influence se développent afin de garantir et de préserver les intérêts d’un groupe ou d’une marque.

source

Entre autres influences, le lobbying est une communication d’influence parlementaire, une pression de l’intérêt particulier sur l’intérêt général qui s’exerce prioritairement à l’assemblée nationale. Le lobbying est un sujet tabou en France et nécessite un effort de transparence car il est proche en définition du trafic d’influence. Une première étude menée par le collectif « regards citoyens », à défaut de bien informer le grand public, place la communication comme l’un des éléments fondamentaux du débat démocratique.

Le lobbying et le trafic d’influence

Le trafic d’influence est un délit qui consiste à recevoir des dons (argent, biens) pour favoriser les intérêts d’une personne physique ou morale auprès des pouvoirs publics. C’est une forme de corruption. Source : wikipedia.

Exemples d’agences de communication d’influence

A Paris, les cabinets de communication dits « corporate » comme Clai Communication ou le cabinet Krieff sont composés de personnalités issues du monde politique et œuvrent pour les grands groupes. Ils ne sont pas suspects de trafic d’influence.

Le cabinet de communication d’influence Global Cross Media par exemple agrège à Paris 90% des influenceurs professionnels pour le compte de groupes industriels et chefs d’entreprises.

En revanche, d’autres affaires ont pu ébranler l’assemblée nationale comme celle de Frédéric Lefebvre qui s’est récemment fait « épingler » pour avoir touché des dividendes de son agence de lobbying, mettant en lumière le conflit d’intérêts que représente la double casquette d’homme politique et de professionnel privé de la communication d’influence.

source


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès