• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eric 5 décembre 2012 11:41

C’est vrai que les gauches, a peut prêt toutes, vivent sur des modèles économiques un peu pathologique. Ce sont quand même des gens qui en gros considèrent que les commerçant sont des voleurs parce qu’ils vendent plus cher qu’ils n’achètent. Cela est du a leur incompréhension de ce qu’est la liberté. A leur peur de la liberté devrait on dire. Ils ne comprennent pas qu’on est libre d’acheter ou pas parce que leur matérialisme les rends fragile aux tentations des objets. C’est vrai que l’État bureaucratique, contrôlé a gauche même quand la droite est au pouvoir, dépense a tous va pour des projets pas toujours très étudiés. Ils ne font pas bien le lien entre la production de richesse, l’impôt, la dépense publique, etc...
Mais ici, l’exemple me parait mal choisit. En effet il s’agit d’un PPP. C’est a dire qu’il y a un operateur prive, qui y met de son argent, prend des risques, se met sur le dos le truc pour le long terme et doit lui rendre des comptes a plein de gens. État, qui fixe les conditions, les usagers et clients, ses actionnaires, ses employés, les élus locaux etc...On a donc a tous egard beaucoup plus de garanties que ce projet n’est pas un grand n’importe quoi que quand la seule force de rappel est une élection tous les 5 ans. Surtout pour un petit projet local.
Ces pathologies se manifestent aussi dans le choix de ces alterecolobio de la rupture durable, qui font une fixation sur ce truc au final très marginal en laissant passer des machins beaucoup plus important, couteux et dommageables. Tient, rien que le cadeau d’un demi milliards d’euro, a credit, aux automobilistes pendant deux mois. C’est quand même autrement plus grave,


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès