• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


France-Tibet Ile-de-France (---.---.160.72) 29 août 2006 19:14

Cher Grand Timonier, qui avez l’air de bien connaître le vocabulaire et les concepts servis par la propagande chinoise. Vous avez raison, le Dalai Lama n’est pas la réponse à la question tibétaine. Simplement, il connaît cette réponse, qui appartient au peuple tibétain... Alors, voici quelques citations du Dalai Lama, issu d’un article récent, qui souhaitons le gagnerons votre coeur... Dalai Lama : la voix de Bouddha « Je suis un moine bouddhiste qui pratiquent la compassion sans limite et prie chaque jour pour le bonheur de l’ensemble des êtres sensibles. Je crois à l’importance de la promotion des valeurs humaines. Instinctivement, je souhaite une vie heureuse pour les six milliards de l’humanité, parce que nous sommes tous une partie d’elle. S’ils sont dans la difficulté, nous souffrons aussi. C’est pourquoi je m’engage pleinement et volontairement dans ma préoccupation pour leur bien-être. » « Toutes les religions parlent de la même chose. L’amour, la compassion, la tolérance et le pardon. C’est le même message donné avec des méthodes différentes et nous avons besoin de méthodes différentes. Chercher l’harmonie authentique basée sur le respect mutuel est l’engagement volontaire que je prends en tant que moine bouddhiste et que je suivrai jusqu’à ma mort ». Quand on le questionne sur les problèmes actuels de ses collègues moines au Tibet où il reste quelques monastères, le Dalai Lama se lamente : « je suis extrêmement concerné par eux, parce que leurs vies est dominées par la peur. Quand je suis venu en Inde, j’avais 25 ans. Aujourd’hui, j’ai plus de 70 ans. Donc les meilleures et la plus importantes années ont été passées en Inde où je bénéficie d’une liberté complète. » Au sujet de la société tibétaine opprimée « beaucoup de Tibétains, particulièrement la jeune génération qui demeurent à l’intérieur du Tibet, souhaitent une complète séparation. Mais selon moi, le Tibet est toujours tout à fait arriéré, si on parle sur un plan matériel. Donc, autant que le développement matériel est concerné, si nous restons dans le giron de la Chine, nous pourrions obtenir de plus grand avantage si le gouvernement chinois nous donne une autonomie significative. »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès