• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Internaute Internaute 14 décembre 2012 18:42

Ce papier est excellent, surtout le charabia contenant les mots indispensables à tout discours économique.

Moi aussi je me suis fatigué. Notre industrie médiatique est irrémédiablement sclérosée. Elle est noyautée par une bande sortie de Science-Po et de 68ards attardés totalement formattée par ce ... Descoing aux idées maoïste et mondialistes. C’est un microcosme qui vit en vase clos et parasite l’institution. Ils répandent indéfiniment la même idéologie, la même propagande. Il n’est pas normal qu’on trouve encore des Michel Drucker, des Olivier Mazerolle à moitié chauve, des JP Elkabach et autres dinosaures comme Michel Denisot. Comme ils pensent tous exactement pareil, leurs émissions tournent toujours autour du même pot et les intrus sont malvenus. La télé est la seule entreprise où l’on peut avoir un emploi à vie en France pourvu qu’on soit docile. Ces gens sont dans le même fromage depuis plus de quarante ans et ils nous montrent tous les jours sans complexe des jeunes de 30 ans qui vivent chez leurs parents et des hommes de 45 ans virés de leur boîte car trop vieux. Il s’agit bien d’un fromage. Pujadas et Lucet tournent à 20.000 euros/mois pour lire quelques dépêches de l’AFP tandis que Pernaut, Ferrari ou Apathie sont à 50.000 par mois et Denisot à 200.000. 

A la télé française la censure est discrète mais implacable. Sur des sujets comme la pédérastie, l’immigration, la Russie, la Lybie et la Syrie vous pouvez changer de chaîne vous aurez toujours le même point de vue. On a quasiment aucune information internationale. On se moque de la Corée du Nord mais on fait presque pareil. En matière économique on n’a aucune information non plus à part les licenciements et manifestations locales. Tous l’épisode de Florange s’est limité à une seule info : Lakshmi Mittal = bête féroce. Rien sur la sidérurgie ni sur son commerce.

Le problème vient aussi de ce que le mode de recrutement a fait rentrer des littéraires et jamais de scientifiques. Tous les sujets sont donc traités sur le plan de la psycho-socio. Regardez la structure des JT, ils sont tous faits pareil. On a 10 minutes d’info nationale et ensuite une série de petits reportages nombrilistes où l’on ne s’intéresse qu’au ressenti de l’individu, à l’expression du moi intérieur, le tout assaisonné au second degré pour faire passer la propagande mondialiste. En clair, si on fait un reportage sur les jouets de noël on va montrer le stress de la mère qui doit choisir un jouet pour son enfant avec comme par hasard un enfant qui n’est pas de la même race que la mère. On n’aura rien appris sur les jouets de noël. Voilà ce qu’ils appellent de l’information, moi j’appelle cela de la propagande. C’est comme cela sur tous les sujets. L’ensemble de l’info est aussi pourrie par la propagande sécuritaire. Si on nous parle d’un nouveau modèle de bac à sable ce n’est surtout pas pour montrer que les enfants s’y amusent bien mais pour préciser les normes de sécurité mises en oeuvre. On est écrasé par la culpabilisation et l’infantilisation des masses.

Les entrevues de personnalités politiques sont aussi sans intérêt car les journalistes ne savent pas mener la discussion de manière intéressante pour le public. Le schéma est toujours le même. Au lieu de mettre en valeur l’invité, ils essayent de le coincer en le prenant en défaut sur des faits mineurs. Ils cherchent toujours à montrer qu’une autre personne du même parti a dit quelque-chose d’un peu différent et enfoncent le coin ou bien qu’un opposant politique dit la même chose qu’eux. C’est totalement nul et passe à côté de tous les sujets fondamentaux pour le spectateur.

La trés rare fois où Giscard d’Estaing est passé au petit journal de Canal+, la Massenet n’a rien trouvé de mieux que de lui parler de la distance entre le début de la vulve et le point G. Voilà le niveau des journalistes français alors qu’ils avaient en face d’eux celui qui est responsable du regroupement familial, du transfert technologique et de la constitution européenne.

De l’air !

On ne se rend même plus compte qu’on est anesthésié. Un jour j’ai acheté la télé par internet. Quelle découverte.

Sur la chaîne de Bloomberg vous avez de vrais journalistes comme Charlie Rose qui invite des gens qui font le monde et leurs posent les vrais questions. Ainsi on a pu entendre le président de la Coca-cola s’expliquer sur le développement de la distribution d’eau potable en Afrique, et Mario Draghi nous parler de l’économie italienne. Chez Bloomberg il est clair que Massenet ne serait même pas employée pour balayer les bureaux.

La chaîne chinoise en français donne des informations économiques de premier plan sur ce qui se passe en Asie et aux Etats-Unis. Elle donne des reportages sur la Chine qui nous montrent des choses complètement inconnues en France nous permettant de comprendre ce qu’il s’y passe. A la télé française, n’importe quel reportage sur la Chine consiste à montrer que ce sont de gros dictateurs arriérés. Le convecteur spatio-temporel du président de France-Télévision est resté coincé à l’époque de Tienanmen.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès