• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eric 31 décembre 2012 11:34

Non ! Vous me diriez, que des fonctionnaires manifestent contre une décision démocratique de l’État, a la rigueur. Eux sont juridiquement tenus a une obligation de réserve et sont hiérarchiquement soumis aux élus dont ils doivent être l’instrument. Mais même la, ils restent des citoyens et a chaque fois, il est important de conserver un distinguo entre ceux de leur comportement qui sont un déni de démocratie ( par exemple refuser d’appliquer un texte dans leur emploi, refuser de lire la lettre de Guy Moquet, etc...) et ce qui est leur droit le plus strict de citoyen.

C’est encore plus vrai pour l’enseignement libre, alternatif, autogéré citoyen. Rien ne saurai lui interdire d’exprimer son opinion, d’autant que son expérience pédagogique autant que sa proximité avec toutes les formes d’expériences familiales, lui donnent une compétence particulière sur ces sujets. Subventionnes ? la belle affaire. Est ce que tous les français qui touche de l’argent de l’État sont pour autant tenu d’être d’accord avec le gouvernement en place ? C’est comme si on vous avez dit, vous n’avez pas la droit d’être contre la politique de Sarko au motif que votre association touche du fric de l’État.
Ces conceptions de la démocratie, de la liberté d’expression sont très inquiétantes. Ce qui est sur, c’est qu’elle sont en contradiction avec les lois de la république, les droits de l’homme et notre tradition démocratique. On a le droit. Mais je pose la question : est il légitime que l’État finance des organisme qui s’oppose ainsi frontalement aux valeurs républicaines ?

Plus d’argent public pour les ennemis de la Republique !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès