• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


oncle archibald 10 janvier 2013 16:32

Je peux dire par témoignage direct que l’on peut faire garder chez elle une personne atteinte de cette redoutable maladie .... Je crois aussi que c’est de loin le plus confortable pour le malade qui a déjà du mal avec sa mémoire et qui n’est pas obligé de s’adapter à un nouvel environnement ... Ca je peux en témoigner c’est un super plus ... 

Mais si on ne veut pas y laisser la peau il faut beaucoup d’aide extérieure et cela coute cher .. Sans doute moins qu’une hospitalisation à la collectivité mais beaucoup plus au malade et à sa famille ... Par bonheur ma mère avait les moyens de financer la solution « à domicile » mais il faut bien quand même que les gens dévoués et attentifs qui s’occupaient d’elle puissent se reposer le week-end ...

La famille se retrouve alors devant des questionnements insolubles .. Nous allons tous chez elle pour le week-end ... Pas terrible pour ma femme et mes enfants ... Je vais seul m’en occuper ce week-end ... pas terrible pour moi, pour ma femme et mes enfants ... On cherche quelqu’un pour s’en occuper le week-end .... catastrophe la personne s’en foutait et ne la faisait même pas manger ... 

Je ne remercierait jamais assez ma femme et mes enfants de leur patience ... mais au bout du compte on s’aperçoit que son fils ainé a 10 ans et que l’on n’est pas allé un seul Dimanche se baigner avec lui alors que la mer est à 40 km ... Bref, ç’est vraiment très compliqué, on est tiraillé, il y a nécessairement des « sacrifiés » et je ne jetterai jamais la pierre à ceux qui optent pour la solution « à l’extérieur » ... 

Ce que je regrette vraiment c’est qu’après son décès au lieu d’un grand merci de mes frères et sœur que finalement j’attendais, je n’ai eu pour tout potage que des réflexions du genre « mais tu aurais du la mettre en maison spécialisée »... bref .. On le fait ou on ne le fait pas .. C’est comme dans toute les situations extrêmes, on ne peut peut pas dire avant ce que l’on ferait si ça nous arrivait ... On fait suivant son caractère et son instinct, ce n’est qu’après qu’on analyse pour essayer de savoir si c’était bien ou pas ... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès