• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 12 janvier 2013 11:03

La France décide de combattre les djihadistes au Mali, et soutient en Syrie la sédition contre le régime légitime syrien dont la plupart des combattants sont des djihadistes étrangers financés par les Saoudiens ?
La France n’a-t-elle pas nommé - non-sens diplomatique - un faux-vrai ambassadeur de la « Syrie libre » pas encore libérée ! mais vouée à devenir par les Accords de Doha (novembre 2012) une république islamique si le régime syrien tombait !

François Hollande combat les terroristes d´Ansar Dine au Mali et couche avec ceux d´Al- Nosra.

Al-Nosra n’est autre qu’une émanation d’Al-Qaeda comme l’AQMI est sa version africaine / algérienne
Allez chercher à comprendre !

Le PS suit tout à fait la méthode UMP, utilisent les mêmes procédés, les mêmes méthodes. Il est vrai que Sarkozy a coupé les couilles du Parlement le 21 juillet 2008 :
Réforme de la constitution : la guerre comme prolongement de la politique du gouvernement

Ce que ne manquent pas de faire remarquer JL Mélenchon et Noël Mamère :

« Seules voix discordantes, celles de Jean-Luc Mélenchon et Noël Mamère. Le coprésident du Parti de gauche a jugé vendredi »discutable« l’engagement de l’armée française au Mali et »condamnable« le fait que la décision ait été prise »sans en saisir préalablement ni le gouvernement ni le Parlement« . »L’intérêt d’une intervention militaire extérieure pour régler le problème posé au nord du Mali est discutable. En décider alors que les intérêts fondamentaux de la France ne sont pas en cause, selon le chef de l’Etat lui-même, et alors que les troupes africaines sont engagées, est discutable« , écrit M. Mélenchon dans un communiqué.

De son côté, le député écologiste Noël Mamère a dit »s’étonner que le président de la République reproduise les mêmes méthodes que son prédécesseur en ne saisissant le Parlement qu’une fois les opérations lancées« .

Dans le même article, Marine Le Pen, pleine de bon sens, ne manque pas de noter le paradoxe. On ne peut que saluer ce courage politique de l’exprimer clairement .

 »Cette intervention légitime révèle cependant un cruel paradoxe quand on sait que les gouvernements français ont contribué à faire le lit des islamistes en Libye et en Syrie en apportant aide, assistance et armes aux fondamentalistes de ces pays, utilisés aujourd’hui pour attaquer un allié historique de la France"

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/01/11/intervention-francaise-au-mali-union-sacree-autour-de-la-decision-du-president-hollande_1816017_3212.html

Les français n’ayant pas été consultés, ne sont pas tenus de se sentir solidaires de la politique du Gouvernement en la matière, il porte seul la responsabilité de ses actes, tout comme Sarkozy et son Gouvernement doivent être considérés que seuls responsables de la guerre, des morts et du chaos créé en Libye.
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès