• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


vieux grincheux 19 janvier 2013 05:01

@ Ceri


72% de non, c ’est dire si y’ a encore du boulot !!

Et bien moi, je vous dis un grand merci, Ceri, et j’ applaudis à cette recherche-action qui pose bien la problématique de la Violence Institutionnelle. Je me fous pas mal qu’ on me dise traitre à mon genre, l’ honnêteté intellectuelle de votre article compense trés largement les présupposés qui projettent sur l’ Autre, et en l’ occurence celle qui ose s’ exprimer, la haine de voir leur Doxa confortable interrogée, comme si ce n ’ était pas le jeu normal de la Démocratie. Comme si Hannah Arendt et Naomi Klein n’ avaient rien écrit, comme si on pouvait maintenir au XXI eme Siècle la moitié de l’ Humanité dans une infériorité qui n’ a pas toujours été le cas, mais qui est le resultat de l’ idéologie Patriarcale des 3 religions du Livre. En effet, les sociétés celtes étaient égalitaires.

j’ aimerai juste rajouter que les hommes sont aussi concernés par ces comportements de violence, car ils ont été des enfants, ils se sont construits en fonction de l’ Habitus de leurs parents et ils ont tendance à reproduire les stéréotypes et préjugés, tout simplement pour se « conformer », « faire plaisir à papa, ou à maman », échapper à la solitude, adopter les codes des groupes sociaux afin de « se sentir aimés »,etc...
Pour se libérer de ces acquis néfastes, qui obstruent les voies de l’ Emancipation, il faut des années et encore si on intègre un milieu favorable à la critique constructive, si on fait soi-même des recherches, voire si on choisit en fac des disciplines qui deconstruisent le discours normatif, en utilisant par exemple, la Transgression comme outil d’ Emancipation et de Progres social.
La Psychanalyse ne me semble pas la bonne solution pour les femmes. Pourquoi ? Parce qu’ elle ramène à l’ Image du père tout puissant et que c ’est justement cette image qui doit être mise en perspective et ramenée à un niveau égalitaire.

La testostérone en question. La différence hormonale entre les femmes et les hommes pourrait expliquer pas mal de comportements. Mais je pense qu ’ en fait, il n’ y a pas de prise en compte réelle du « changement d’ époque ».
 Le cerveau primitif « reptilien » a eu son utilité lorsqu’ il fallait se défendre contre les predateurs, aller chasser pour se nourrir,etc..mais aujourd’hui, à quoi sert-il ? Sinon à agresser l’ Autre, à agir sans réfléchir en faisant même l’ éloge de la réactivité ( ce qui est la definition du comportement fasciste), et d’ ailleurs le comportement du « chef de famille », le fameux Padre Padrone d’ Exbrayat, est conforme à l’ Autorité Mussolinienne, avec en dernier ressort la violence physique lorsque les arguments ne tiennent plus.
Or, celui qui a recourt à la violence a déjà perdu le combat. Car ce « combat » est la représentation aliénée du jeu NORMAL de la complémentarité des énergies.
Mais pour comprendre ce concept, il vaut mieux aller faire un tour chez les sages taoïstes, dont les écrits datent de temps non aliénés par les allégations délirantes du livre commun aux 3 « religions » monothéistes qui ont toutes réussi l’ exploit de diviser sans relier quiconque.

un dernier mot sur les Trans qui sont bien oubliées dans le débat, sans doute car illes (non ce n ’est pas une coquille) gênent les tenants de la binarité ancienne et acceptée. 
Le monde change, mais bien peu de citoyen-ne-s se trouvent confrontés aux nouveaux paramètres, La Relativité d’ Einstein et la Mécanique quantique n’ ont pas encore été intégrées, tout comme le débat comme jeu de la Democratie réelle. L’ homme chrono-ouranien veut toujours « avoir raison », abattre son adversaire, alors que la sagesse de la démarche scientifique nous enjoint à considérer que la Vérité est plurielle et multicolore.
En fait, la plupart des citoyen-ne-s ne côtoient que trés peu les Trans, car restant dans leurs cercles qu’ ils protègent de tout ce qui pourrait « dénaturer » leurs convictions. Cercle de la famille, cercle des amis, etc...et donc ne peuvent se faire une idée par eux-mêmes. Ils adoptent donc les préjugés en usage dans leur groupe social et s’ y conforment pour avoir « la paix »....Il n’ y a rien de plus con que les gens en groupe, et en particulier, bien que je sois souchien français, rien de plus con qu’ un groupe de français à l’ étranger....C ’est du vécu....Alors quand un copain suisse qui a épousé une aveyronaise me parle de sa « détestation des parisiens » qui envahissaient comme on peut se l’ imaginer la station de sport d’ hiver de son bled, j’ ai envie de dire, que c ’est du même phénomène dont il s’ agit....et la testostérone n’ y est pas étrangère, il faut « s’approprier », s’ imposer, voire « montrer le physique ».
Comme je le disais, y’ a encore du boulot !!!!
Au plaisir de vous lire, Ceri, et Vive les Empathes !! 
l’ Empathie n’ a pas de genre et est certainement l’ avenir de l’ Humanité !!!

KONSELEDIIIIIIIIIIIIIISEU !!!!

VG

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès