• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


franc 17 février 2013 19:47

il ya deux voies pour renouveler l’exégèse des dogmes catholiques pour supprimer ou du moins atténuer l’attribution à Dieu les massacres décrits dans la bible ;

la 1ère étant de redéfinir le dogme de l’Histoire Sainte en l’universalisant car c’ est cette dogmatisation de cette histoire sainte particulière d’origine hébraïque qui oblige en quelque sorte l’Eglise à la justifier après coup et à son corps défendant en lui attribuant comme auteur Dieu et du m^me coup désignant Dieu comme le commanditaire des massacres.En redéfinissant l’Histoire Sainte comme l’Histoire Hégélienne l’universalisant ainsi à toute l’humanité et non plus à l’histoire pariculière du peuple hébreux tout en présentant celle-ci comme un récit religieux mythologique particulir symbolisant l’Histoire universelle humaine ,on peut supprimer ainsi la responsabilité reelle et directe des massacres décrits dans la Bible

 

la 2è voie est plus générale et d’ordre philosphique et purement théologique et qui est équivalent au problème de la contradiction entre la perfection de la nature divine et l’existence du mal dans la création ,ce qui peut laisser supposer que Dieu qui est l’auteur de toute la création est aussi l’auteur du mal qui y est contenu .Pour lever cette contradiction il faut admettre que la création est en fait une décréation de l’Etre Parfait et qu’il ya perte de degré de perfection lors de la projection immanentisante des Idées parfaites transcendantales ou qu’il ya une séparation entre une nature immanente imparfaite et un certaine énergie spirituelle parfaite transcendnatale restante dont la somme forme l’Etre parfait originel suivant le principe du conservation du parfait .Ce principe de conservation du parfait étant évidente en soi par sa la nature et la dé finition m^me du parfait ,en effet si le parfait ne se conserve pas alors il serait imparfait.

 

Donc l’existence du mal dans la création immanente ne serait pas due à la présence de la nature divine qui est parfaite mais par l’absence du divin du moins dans le temps de l’Histoire .

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès