• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Mwana Mikombo 20 février 2013 15:17

@Mon ami Musavuli - « Si je peux résumer votre propos…Vous essayez de me faire croire que…Vous semblez souhaiter que…  ». Cher monsieur, ce ne sont là que des insinuations malveillantes. Vous fabriquez vos fantômes et vous faites ensuite semblant de vous épouvanter d’eux. Vous n’êtes pas assez malin pour jouer à ce petit jeu coquin et vilain. Vous ne connaissez pas du tout la conférence de Berlin. Vous ne connaissez pas du tout l’assassinat de Lumumba. Sans doute en avez-vous entendu parler. Peut-être les avez-vous lus et avez caqueté à propos. Mais pour vous çà reste comme un chien qui regarde passer un évêque. Par contre pour Mobutu, vous le connaissez parfaitement puisque vous êtes son digne porte-voix. Et lorsque vous écrivez : « Kigali, Kampala, Londres et Washington font partie d’un même système et vous devriez être avec moi pour le dénoncer, encore plus Kigali et Kampala parce que ce sont nos frères africains. », vous chuchotez ni plus ni moins l’exhortation, combien instructive de Pieter Willem Botha, 1916-2006, l’un des ténors du régime d’Apartheid en Afrique du Sud, s’adressant à ses frères blancs Afrikaners à propos des nègres :

« …les nègres sont incapables de se diriger eux-mêmes ! Donnez-leur des fusils. Ils vont s’entre-tuer les uns les autres. Voici une créature qui n’a aucune vision lointaine des choses. » (2)

Ce sont ces propos horribles et ignominieux de Pieter W. Botha que vous représentez et qui sont votre ligne de conduite. Et vous osez me projeter vos propres contradictions et compromissions en vous mettant dans la position de quelqu’un qui serait soucieux des intérêts du peuple congolais face à ses prédateurs ! C’est le comble de la malhonnêteté et du cynisme politique des intellectuels du ventre, petits nègres blanchis. Vous avez le culot de me prêter vos contradictions et de vous positionner comme le défenseur du peuple congolais face à ses prédateurs en écrivant : « Vous êtes en contradiction avec vous-mêmes. Si les malheurs des Congolais sont décidés à Londres, Washington, Pékin, Bruxelles, celui qui met la baïonnette dans le ventre de son propre frère africain s’appelle FPR, UPDF,... dans le seul but de satisfaire les intérêts prédatrices des puissances néo-coloniales. Kigali, Kampala, Londres et Washington font partie d’un même système et vous devriez être avec moi pour le dénoncer… ». Vous ne faites que récupérer ce qui vous est très justement reproché pour vous en servir comme bouclier. Personne n’est dupe de ces petites techniques de roublards. Un caméléon a beau jeu de changer de couleurs à chaque bruit autour de lui, il reste toujours un caméléon. Doit-on vous rappeler vos leitmotivs et mots d’ordre, votre costume habituel qui vous tombe net comme Très Saint Père le Pape :

« RDC-Congo : il faut encourager la France à intervenir » (1)

« Les succès militaires au Mali et la perspective d’une nouvelle guerre dans l’Est de la République Démocratique du Congo donnent à espérer que la France, puissance militaire dissuasive, sera encouragée à rester sur le sol africain au-delà de la mission qu’elle mène actuellement dans le Sahel. Ejectée de la région des Grands-Lacs dans la «  clameur » autour du génocide rwandais, la France devient aujourd’hui plus qu’indispensable pour garantir l’intégrité du pays et la protection des populations victimes de violences récurrentes. Plus de six millions de Congolais ont péri des suites des guerres à répétition déclenchées après le retrait de la France de la région des Grands-Lacs. L’armée française connaît le terrain pour y être intervenue à plusieurs reprises (opération sur Kolwezi, Opération Artémis). Par ailleurs, sur le plan géopolitique, le contexte a nettement évolué… ». (1)

Il n’y a que les suppôts des prédateurs comme Mobutu, Bokassa, Alassane Ouattara, Boni Yayi, Bongo, Idriss Déby, Bozizé, Paul Biya et Cie, pour appeler les prédateurs de l’Afrique et du Congo à leur secours et être aux anges en les voyant débarquer. Vous êtes la honte des Africains ! La Honte des nègres ! La honte ! Peau Noire, masque blanc !

Alors, vous allez laisser le Congo tranquille car vous vous êtes déjà suffisamment repu et enrichi en paradant, en trafiquant, avec les malheurs des Rwandais et des Congolais.

(1) Article de Musavuli –Agoravox
- mercredi 30 janvier 2013

(2) (Discours de Peter Botha)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès