• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ibraluz 15 septembre 2006 13:11

En chaque religion - système de RELATIONS spirituelles ET sociales - il existe un certain nombre d’images, plus ou moins d’Epinal, qui définissent un cadre de références, et que chacun organise, selon ses propres priorités, dans le secret de son coeur : les uns craignent, les autres aiment, espèrent ou étudient, méditent ou s’activent, se servent ou servent autrui, etc. etc. Chacun trouve dans les textes fondateurs de sa religion les images qui lui parlent. Qui a dit, par exemple : « Je ne suis pas venu apporter la paix, mais la guerre. » ? Parole de peu de poids pour une mère Térésa, lourde, par contre, pour un Bush...

Ce que je voulais vous dire, c’était que mon espérance d’une totalité de paix, post-mortem, délivrée du moindre désir, ne m’autorise, en aucune manière, à juger ceux qui voient, dans la parabole des houris, la félicité suprême, et encore moins, à gloser sur le Texte Sacré. Ma finitude est aussi celle de ma lecture, comme celle de tout un chacun.

Bush a-t-il tort ? Ben Laden a-t-il raison ? Je n’en sais rien, dans l’absolu. Mais au sein de ma relativité, de ma lecture du monde et du Saint Livre, je n’accepte pas leurs excès, ni le système qui les engendre. Je veux croire que beaucoup d’antireligieux, comme Marsupilami ou Padam, partagent ce refus, mais je m’inquiète de les voir, en cette proximité, poser sur le Saint Coran la même lecture que les pires extrémistes de tous bords...

Cela dit, nous voilà à quelque 150 commentaires de mon article et toujours coincés à la case départ : islam, intégrisme, laïcité, dans une ronde franco-française, qui me semble démesurément réductrice. Lorsque vous me rappelez, Wrisya, que les sociétés occidentales dispensent des systèmes politiques de solidarité, et que vous y opposez les sociétés muslims qui n’aspireraient, elles, qu’à l’individualisme forcené de premières, j’ai l’impression de m’être très mal exprimé dans mon article.

L’organisation politique des pays occidentaux repose sur une accumulation des richesses mondiales, au détriment de toutes les sociétés - pas seulement muslims : ouvrons enfin les yeux ! - du reste du monde. La relative justice sociale en notre hexagone se nourrit d’une effroyable injustice à l’échelle de la planète, et le problème MAJEUR de ce siècle nouveau est que cette situation est appelée à perdurer. LE MODELE DE DEVELOPPEMENT OCCIDENTAL N’EST PAS EXPORTABLE, NI ECOLOGIQUEMENT, NI ECONOMIQUEMENT, NI SOCIALEMENT. Le constat est avéré et accablant.

Sur quelles bases vont alors pouvoir s’organiser les pays du Tiers Monde ? Je pressens qu’elles ne peuvent être que religieuses, et j’ai argumenté en ce sens. Y a-t-il, à ce constat, de vraies alternatives, concrètes, efficaces dans la gestion du quotidien du moindre habitant de la planète Terre ? L’autre question n’est pas moins importante : en ces conditions, sur quelles bases peut se construire le dialogue des civilisations et la probablement nécessaire organisation politique mondiale ?

C’est cela, je crois, les questions fondamentales du débat.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès