• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 19 mars 2013 21:49

Comme cet article m’a fait replongé dans des souvenirs vieux de plus de 50 ans, je vous livre l’un deux ou une fois de plus mon « ange gardien » veillait sur moi !

Ça se passe dans un village celui ou nous avons utilisés les ânes pour y créer un nouveau poste ( la photo de P@py avec le bourricot : )

Pour effectuer un ratissage au fond d’un oued au petit matin, nous sommes partis de nuit du village ( Azouza ) ou nous étions en poste.

A un moment , nous avons traversés le village que je cite plus haut, et dont j’ai hélas oublié le nom ( c’était avant de nous installer en poste ) D’une section d’une trentaine de bidasses, j’étais serre file, c’est à dire le dernier de la section ou éclaireur de queue, c’est à dire celui qui chargé de surveiller l’arrière.

A un moment quand nous avons traversés le village, je ne sais pour quelle raison la section s’est coupée en deux,....et la première partie, .. après avoir fait je ne sais quel détour, .. est revenue par l’arrière !

A l’époque j’avais les sens de la vue et de l’ouïe aiguisés, j’ai bien entendu qu’un groupe nous arrivait dans le dos. Je me suis planqué seul ( le bidasse devant moi s’étant aperçu de rien ) derrière un gros rochet pour protéger ma section comme c’était mon rôle. De suite j’ai pensé que ma dernière heure était venue, car vu le bruit de l’équipe qui arrivait pour moi des fellagas ces derniers devaient être assez nombreux. Toute fois une chose m’a intriguée, c’était le bruit, trop de bruit … enfin ce bruit n’était pas le bruit des fellagas qui eux étaient bien plus silencieux lorsqu’ils se déplaçaient surtout de nuit !,... puis un bruit à spécialement plus attiré mon attention, … c’était le bruit de fond d’un poste radio. A l’époque nos poste radios était équipés d’un dispositif de fonctionnement avec un bruit de fond ce qui permettait d’avoir une portée plus longue, ou avec un interrupteur on pouvait couper ce bruit de fond génant , mais dans cet usage si le confort écoute était bien meilleure, ( absence de ronflement ) hélas sa portée diminuait fortement !

Et par chance l’équipe qui arrivait avait son poste radio sur la position longue portée , c’est à dire que le poste radio fonctionnait avec léger bruit de fond,... et c’est ce bruit caractéristique bien défini que j’ai perçu ! De plus j’ai très bien entendu dans le calme de la nuit les murmures du radio qui cherchait d’établir une liaison radio.

Au bout de quelques instants qui m’ont parus interminables, j’ai alors pensé que c’était une équipe du RIMA de Fort National ( nos voisins ) qui « arrivaient » !... restait à se faire reconnaître d’eux sans « causer de dégâts »

Quelques bons vieux « psssts psssts » … et le contact heureusement était établit !

Inutile de décrire ma joie, que d’avoir « eu à faire » à des copains, surtout lorsque je me suis rendu compte que c’était la première partie de ma section,et surtout mon copain Curieux ( c’était son nom, j’ai hélas oublié son prénom, finalement on s’appelaient rarement par nos prénoms, quelques uns avaient des surnoms ) ) de la région lyonnaise qui était l’éclaireur avant ? Sang-froid de P@py, .. ou action bienveillante de mon « ange gardien »,... allez savoir !!!

Reste que quelques minutes plus tard non pote Curieux et moi même nous nous sommes tombés dans les bras l’un de l’autre, heureux finalement d’avoir échapper à une tragédie. Le sous-lieutenant qui commandait la section n’a pas dit grand chose, mais son regard en disait long !... et surtout cette « aventure » n’ait jamais sortie de la section !!


Merci de m’avoir lu.


@+ P@py 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès