• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Mmarvinbear Mmarvinbear 22 mars 2013 13:00

A mon sens, c’est plutôt l’auteur qui me semble faire partie du groupe des « BOSO le clown ». 


Du jour au lendemain, la France, jusqu’ici divisée en deux parties à peu près égales, se retrouvait avec une très large majorité à gauche. 

Non, la France n’est pas passée à gauche du jour au lendemain. Le PS s’ est lentement remis du désastre politique qui a suivi Mai 68 et a progressé aux élections d’années en années, perdant d’un cheveu en 74 et manquant de peu en 78 de devenir majoritaire à l’ Assemblée Nationale et d’imposer ainsi la première cohabitation.

Pour eux, la bourgeoisie était l’ennemi à abattre. Et pourtant c’était le cas ; il s’agissait bien d’un bourgeois socialiste.

Cela résulte d’une certaine confusion entre les idéologies marxistes et socialistes, à un moment ou le PS s’était branché sur le PC pour gagner les élections, mais aussi pour le siphonner, ce qui a très bien marché d’ailleurs. Cette littérature politique des années 70 faisait la part belle à la « lutte des classes » mais elle occultait aussi le fait que le PS a toujours, comme sa devancière SFIO avant, été un parti bourgeois ! Blum, Jaurès, tous les grands noms du socialisme n’ont jamais été tourneurs sur métaux, ou mineurs, ou ouvriers. Ils étaient journalistes, pharmaciens, notaires. Ils étaient les bobos de l’époque !

Mais une bourgeoisie qui se préoccupait non seulement de son sort, mais aussi de celui des autres, ce qui fait toute la différence avec le XVIè arrondissement.

Ce qui importe, ce n’est pas le vrai sens des mots, mais se définir et être défini comme un adepte de ces mots. Parfois même ils vont jusqu’à militer pour les défendre ou les imposer.

C’est ce qui sert en général pour accuser le PS de « sociale-trahison » afin de rameuter les voix ouvrières perdues dans l’abstention ou l’extrême-droite. L’extrême-gauche a toujours considéré que ceux qui ne les suivaient pas étaient forcément contre eux. Ils sont tellement aveuglés par leur besoin de respecter leur idéologie qu’ils ne comprennent pas pourquoi il faut souvent corriger le tir.

Le programme de 81 a été mis en application. Mais 18 mois après, Mitterrand a admis qu’il ne marchait pas. Ce n’est pas trahir ses idéaux que de comprendre et d’admettre qu’ils nous mènent droit dans le mur. C’est au contraire les préserver que d’évoluer afin de ne pas les détruire par un sectarisme qui confine souvent à l’intégrisme politique comme on le voit trop souvent à l’extrême gauche.

En revoyant aujourd’hui des Glucksmann et des BHL, qui ne sont que des spécimens parmi tant d’autres, on a une parfaite illustration de ce qu’est la gauche bourgeoise.

Ils sont plus un exemple de dégénérescence philosophique et politique. On les entends beaucoup mais plus personne ne les écoute, et c’est tant mieux tant ces abrutis sont tellement imbus de mots qu’ils ne savent eux même plus ce qu’ils voulaient dire.

Elitistes jusqu’au bout des ongles, ils considèrent les citoyens lambda comme quantité négligeable, pour ne pas dire « tous des cons ». 

Et le pire est qu’ils ont raison de le faire !
Le rôle d’une élite est de diriger ceux qui ne sont pas capables de le faire. Mais il y a une différence majeure entre la gauche et la droite.

A droite, tout sera fait pour restreindre l’accès à cette élite. Sous un vocabulaire approprié afin de faire accepter cette idée au peuple.

A gauche, tout sera fait pour pousser le plus grand nombre vers le niveau de l’ élite, même si tout le monde n’y arrivera pas. 

En revanche, il n’est pas non plus question de forcer la nature. La mise en place de procédures, d’écoles pour faire monter les élèves ne préjuge pas de leur réussite. Leur succès dépendra de leur travail en premier lieu, pas d’un oukase gouvernemental qui exigera 30 % de fils et de filles de tourneurs sur métaux dans les écoles de médecine. Va falloir bosser, les gars !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès