• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gollum Gollum 11 avril 2013 13:49

Il faudra donc bien tôt ou tard oser affirmer que le temps a une nature qualitative qui se dégrade.

Je ne comprends pas ce que tu veux dire.

Ben c’est simple. Il s’agit de faire sienne l’idée selon laquelle le psychisme n’est pas indépendant du temps qui s’écoule et que celui-ci a un aspect qualitatif. Autrement dit plus le temps avance et plus l’homme s’éloigne de son Principe, de Dieu donc, pour s’enfoncer de plus en plus profondément dans la Matière et ce malgré lui. C’est ce qu’exprime la Genèse avec Adam qui succombe à la dualité en mangeant l’Arbre du Bien et du Mal, sous influence du Serpent et de la Femme, qui sont d’autres aspects du matériel. 

L’Hindouisme dit cela autrement avec sa théorie des cycles progressivement entropiques, le dernier âge (Kali Yuga) voyant le Mal prendre une ampleur jamais vue avant. La fin de ce dernier âge voit le rétablissement brutal de la Vérité avec un nouveau cycle qui commence, les choses ayant été régénérées et rajeunies. C’est la même chose d’ailleurs que ce que dit Saint Paul : Là ou le péché abonde la grâce surabonde, cité par l’auteur...


Pour ma part, je crois au contraire, que la nature - en tant que vivante - possède des propriétés de développement et de régulation.


Ce n’est pas incompatible et il y a des microcycles croissants intégrés à des cycles plus vastes qui peuvent être décroissants.. et inversement.

Je crois que c’est l’homme qui pertube la régulation naturelle du vivant et je crois que le christianisme en cherchant à diviniser l’homme au lieu de l’humaniser qui en est grandement responsable.


Franchement j’ai du mal avec cette affirmation qui me semble vouloir chercher des poux dans la tête du christianisme qui n’en est pas totalement responsable. D’ailleurs l’accélération du pillage du vivant va de pair avec une déchristianisation croissante. Ceci dit il est vrai qu’en montrant la Création comme étant au service de l’homme, les vues bibliques ont une part de responsabilité..


Avec le christianisme, l’homme se prend pour Dieu, il se fait démiurge, mais un démiurge au service de ses intérêts égoïstesc’est à dire au détriment de l’autre.


Non c’est l’homme moderne qui se prend pour Dieu.


Je rappelle quand même puisque vous êtes musulman que la divinisation de l’homme n’est pas totalement étrangère à cet univers mental puisque Hallaj a déclaré « Je suis Allah » ce qui lui a valu des déboires.. et il ne doit pas être le seul.


L’Hindouisme aussi connaît une divinisation de l’Homme.


Si l’homme ne se divinise pas il sera toujours le jouet des forces du mal, de la dualité.. Bref il ne sera jamais heureux. 

Autre chose est la contrefaçon de l’homme moderne qui reste le jouet de ses concupiscences et qui même les augmente tout en ayant un comportement de démiurge prométhéen qui nous mène collectivement à la catastrophe..


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès