• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


kemilein 7 mai 2013 18:05

j’appréhende la réalité bien au delà de ce que vous pourriez jamais imaginez
pour autant je ne dis pas tout ce que je pense tout le temps partout.

la mort est un processus qui a pour effet la disparition d’un patrimoine physique (génétique par exemple) mais aussi mental (par exemple comportemental)
ce qui au cour de l’histoire a permis par exemple la mort naturelle de personne conservatrice et réactionnaire et a libéré l’avenir du poids de traditions obsolètes contre-productives et stupides.
ce qui permets au générations suivante d’apprendre a leur tour, de tenter d’autre chose.

la mort s’insère dans une réalité « individualiste », c’est a dire au chacun, même sans avoir conscience de lui même, va expérimenter et vivre en conséquence (de même pour tout animal sur cette terre)

seulement, encore une fois cela n’est pas un impératif, moins de bêtise permettrait l’éviction de la mort et du perpétuel réapprentissage.

ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autre.

par ailleurs vous faites une grossière erreur « naturaliste » (au sens péjoratif de ceux qui croient que la nature ceci ou cela) la mort n’est pas la base de la vie, quand bien même elle en est sa fin.
un arbre peut se nourrir (ces cellules) de tas de chose qui ne requière pas de matière organique préexistante, un autre exemple est l’algue. ces organismes se nourrissent avant tout de molécules « organique » (c’est a dire carbonée) qu’on peut trouvé par exemple dans des minéraux.

la vie n’est pas ce que vous en penser, la mort non plus et son existence n’est pas nécessairement souhaitable (ni de l’une ni de l’autre)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès