• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Panzerfaust 14 mai 2013 20:11

>> Il n’y a rien de fumeux : on y viendra !

Affirmation gratuite

 

>> Les sommes en jeu sont effectivement le point bloquant. Mais l’enjeu est plus que considérable.

Ce n’est pas ce que je dis. Les futurs progrès en astronautique passeront par un changement de paradigme dans les moyens de propulsion. Il faut réaffecter les sommes considérables allouées aux vols habités présents et futurs a la recherche fondamentale en propulsion et au sonde automatiques.

 

>> Les ressources terrestres seront de plus en plus difficiles à atteindre et à exploiter. Nous tenons aussi à préserver notre environnement et notre confort et la manière actuelle de les exploiter leur sont destructrices.

>> Celles «  de l’espace » sont - comme je l’ai dit - infinies à notre échelle. Pour se les procurer il faudra des sommes beaucoup plus importantes qu’actuellement.

Les ressources a utiliser pour exploiter les ressources dans l’espace mettraient n’importe quelle économie a genoux. Solutions fumeuses.


>> A quel moment vaudra-t-il mieux investir une bonne fois pour les exploiter que de le faire indéfiniment pour gratter ce qu’il reste à la surface de la planète ?

>> L’argent sera dépensé d’une façon ou d’une autre quels que soient les choix faits.

D’ou l’intérêt de faire les bons choix et pas des choix inspirés d’un romantisme a la star trek. Les décennies investies dans la navette auraient pus être utilisées beaucoup plus judicieusement.


>> Vos «  limites technologiques », reflètent votre ignorance des progrès réalisés depuis les années 60. Le faible intérêt de l’ISS tient aux défauts que j’ai déjà énoncés. A mon sens il confirme une position comme la mienne.

Quels progrès ? Les moyens de propulsions actuels ont les mêmes couts et les mêmes rendements que dans les années soixante. On piétine, au lieu de mettre de l’argent dans la recherche de meilleurs systèmes de propulsion et d’investir a fond dans les sondes automatiques, on continue a rêver de mettre des hommes sur mars avec des machines dérivées de l’ancienne saturn. Et tout ca pour faire un job que des machines font beaucoup mieux et a bien moindre cout.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès