• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eric 30 mai 2013 08:58

J’imagine que d’une manière ou d’une autre, Baroin a surtout toujours été le fil de son père.
A certains égard, un héritier de la troisième république façon Chirac, Mitterrand ou Hollande. Tous ces gens pour lesquels persévérer dans l’être est un peu le fin mot de la politique. De compromis en compromis, on finit dans la compromission en gérant un capital électoral.
Le RPR a toujours été « frontalement » hostile au FN parce qu’il avait le même électorat ( voir les cartes de Todd et Lebras). Leurs bastions sont proches. Les régions caractérisées par une fort individualisme, anarchiste et égalitaire.
Toutes les alliances dans le passe entre droite et FN ont concerne les centristes et autres démocrates chrétiens, parce que la, les électorat sont complémentaires.
Quand Henin Beaumont a vote marine, toute la presse a été surprise par ce virage d’un bastion des gauches. Mais en 58 je crois, elle avait déjà été surprise par son passage très massif au gaullisme.

Sarkozy a tente de reformer la France en associant un peu tous le monde, mais notamment en respectant autant que faire se peut les intérêts de classe des gauches. Donc reformer en souplesse et progressivement. Par exemple, ok, on garde les fonctionnaires inutiles et on les paye jusqu’à la fin, mais en échange vous acceptez de sacrifier les jeunes. On ne remplace qu’un partant sur deux. Ou, vous nous laissez essayer de sauver le système des retraites et en échange les fonctionnaires sont épargnés de fait par la reforme.

Même cela, les gauches ne l’ont pas supporte et on a eu 5 ans exclusivement composé d’attaques personnelles. D’utilisation de l’appareil d’État contre sarko, en y incluant la presse la plus subventionnée du monde qui s’en est donne a cœur joie.

Cela valait la peine d’essayer. Mais l’étape suivante sera sans doute d’imposer les reformes vite et en profondeur. Pour cela, il faut des scores sans appel. Du genre des 60% que l’ensemble des droites réunissent en général au premiers tours de toutes les élections. De préférence plus en y adjoignant la gauche « honnête », celle qui voit ce que sont hollande et le Hollandisme et a quel point leur politique est une politique de classe nuisible pour le pays. Il y en a. Il suffit de voir les abstentions socialistes aux partielles.

Tous le monde vote aussi, en fonction de son intérêt. Les électeurs FN partagent avec ceux des autres droites, le privilège de penser aussi a l’intérêt du pays, ce qui est beaucoup plus rare a gauche.
Paradoxalement, les divergences entre UMP et Fn sont presque marginale. L’Europe ? En sortir prendrait au moins une mandature et tous le monde comprend que le FN se servirait de sa posture pour négocier avant même de tenter de sortir. L’euro ? toutes les discussions et négociations sont possibles et bien malin aujourd’hui celui qui peut démontrer qu’il a raison sur cette question tant elle est compliquee. Les gauches survivent tres bien au fait d’être composées d’adversaires idéologiques de l’Europe et de défenseurs a tout prix de l’euro.

Je suis prêt a écouter les dirigeants de l’UMP m’expliquer en quoi le FN est un ennemi, mais pas a l’accepter comme une évidence biblique qui se passerait d’explication. Jusqu’à plus ample informe, pour moi, « l’ennemi », si on peut parler ainsi en démocratie, c’est quand même plus les docteur Knock qui veulent me chatouiller la civilisation et me grattouiller la filiation en mettant la moitie du pays en arrêt maladie pendant que l’autre moitie la soigne.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès