• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


eric 30 mai 2013 10:14

La question de l’immigration n’est pas un marqueur idéologique fort entre les partis politiques français. Tout au long de l’entre deux guerre et jusque dans la période gaulliste, les gauches sont fondamentalement hostiles a l’émigration parce qu’elles ont encore une composante populaire.
C’est au contraire et bien plutot un des domaine dans lequel les gens votent en fonction de leurs interets. la gauche classe moyenne urbaine est tres favorable a ce que ses nounous, infirmieres balayeurs et femmes de menages habitent pas trop loin et pour pas trop cher et qu’il y en ait beaucoup pour que les couts ne montent pas trop vite. Au niveau local, elle est aussi tres favorable a ce que les gens auxquels elle attribue des HLM puissent voter. Au contraire, l’electorat populaire est ulcere que ses gosses doivent se loger en grande couronne parce qu’ils ont fait quelques etudes pendant que les logements sociaux finances par leurs impots sont attribues a de nouveau arrivants corvéables a merci. Il ne faut pas écouter ce que disent les gens, mais regarder ce qu’ils font.
Le « prolétariat » français continue a essayer d’intégrer les nouveaux arrivant par le lit ( voir les taux d’exogamie chez les jeunes filles arabes d’origine) même si cela diminue sous le coup de la propagande de gauche célébrant la « diversité ». Mais ce meme discours sur la « diversite » quand on connait l’endogamie de gauche. mise en évidence par une étude abordée dans le Nouvel Obs, est en réalité un discours d’apartheid. On ne peut pas croire a la sincerite du discours sur les beauté du multiculturalisme quand on sait le gouffre entre les positions d’un musulman et d’un socialiste sur le mariage pour tous....
Le discours du FN a toujours été le même comme le relève tous les « spécialistes » de gauche genre Perinneaud. Love it or live it. Faire des arrivant des français comme les autres.Un discours directement hérité des traditions de la troisième république. et Perineaud et autre chercheurs de gauche de dire, ce n’est plus possible...
Or, si, comme tous l’indique, une majorité de la population est favorable a ce qu’on limite les nouvelles entrées dans notre pays, voir même a ce que l’on privilégie les ressortissants, je ne vois pas qu nom de quel principe on devrait refuser cette volonté démocratique. Après tout, les gauches sont bien parvenu a maintenir la preference nationale dans les fonctions publiques.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès