• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


aspic aspic 16 juin 2013 17:55

@l’auteur,

merci de sonner l’alarme, le problème est que cette discussion est ancienne et que beaucoup de professionnels s’y sont déjà préparés, les producteurs sont un peu les derniers à se rendre compte de la complexité de la question.
Je trouve qu’il manque des détails dans votre texte.
Alors, comme je travaille chaque jour avec les huiles essentielles, depuis très longtemps, je vous donne un texte, assez long, venant de mon site pour expliquer un peu le problème :

*******************************************************************
Les allergènes dans les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des produits obtenus par distillation par vapeur d’eau ou par pression des zestes d’agrûmes. Se sont des produits complexes, comme démontrent les analyses effectuées par chromatographie à phaze gazeuse.

La législation Européenne à mis depuis un certain temps les huiles essentielles au même niveau que certains produits chimiques et oblige les transformateurs à mentionner la présence de ce qu’on appelle « les allergènes »
Les parfums sont aussi concernées, étant donné que les fabricants de parfums utilisent énormément de produits chimiques dont plusieurs peuvent donner des réactions allergiques.
Lorsque nous vendons des huiles essentielles à des professionnels qui les transforment en cosmétiques nous sommes obligés de fournir des fiches techniques de chaque huile essentielle, puis aussi des listes des allergènes présent (certificat d’allergènes).

Voici la liste officielle des allergènes :

Amylcinnamyl Alcohol           Origine non naturelle
Anise Alcohol
Benzyl Alcohol
Benzyl Benzoate
Benzyl cinnamate
Benzyl Salicilate
Cinnamym Alcohol
Cinnamal (Cinnamaldehyde)
Citral (Geranial+neral)
Citronellol
Coumarin
Eugenol
Farnesol
Alpha-Isomethyl Ionone              Origine non naturelle
Geraniol 106-24-1
Hexyl Cinnamal Origine non naturelle
Hydroxycitronellal Origine non naturelle
Hydroxyisohexyl-3-cyclohexene
carboxaldehyde (Lyral) Origine non naturelle
Isoeugenol
Limonene
Linalol
Butylphenyl Methylpropional (Lilial)             Origine non naturelle
 Methyl 2-Octynoate                       Origine non naturelle
Oakmoss
Treemoss

Vous voyez immédiatement que 7 produits ne sont pas d’origine naturelle, vous ne les retrouverez donc JAMAIS dans nos produits finis, puisque nous refusons de les employer.
Ensuite viennent deux produits obtenus par extrait par solvents : oakmoss et treemoss que nous n’utilisons JAMAIS non plus, puisque nous refusons de travailler avec des extraits par solvents, étant donné que des restes de solvents peuvent se trouver dans ces produits.

 Ce qui vous concerne donc,*** (mes clients)*** sont les produits restants que nous retrouvons dans pratiquement tous les huiles essentielles.

Quelques notions importantes :
-la présence des allergènes ne suffit pas pour provoquer des allergies, mais est important si l’on est déjà allergique (origines hériditaires ou suite à des réactions aux parfums)

-même si vous êtes sensible il reste la notion de dose :
La législation Européenne impose de mentionner la présence d’allergènes dans des produits :
 « rincables » (produits douche, cheveux...) dès la présence de 0,01%, puis dans les produits non rincés (huile de massage, crêmes, cirats, etc.. dès la présence de 0,001%.

Concrètement :
Imaginons une huile de massage avec 1% d’HE de Menthe Poivrée Mitcham.
 Si vous regardez la fiche technique de notre Menthe Poivrée Mitcham Bio *** vous voyez deux allergènes concernées : Limonène : 2,27%, Linalol (0,15%)
Le calcul nous donne donc :
Limonène : 2,27*1/100=0,0227 % de présence dans l’huile de massage

Linalol : 0,15*1/100=0,0015 % de présence dans l’huile de massage
Il faut donc mentionner la présence de limonène et de linalol dans les produits non rincés, mais il n’est pas nécessaire de mentionner le linalol pour des produits rincés.

Nous avons des amis (petits producteurs) qui rajoutent simplement sur leurs étiquettes de cosmétiques : contient du linalol, citronellol... ce qui provoque parfois les réactions des consommateurs : je ne l’achète pas, ils ajoutent des produits chimiques ! Ceci est donc une conclusion hâtive !

Existent-ils des huiles essentielles sans allergènes ?
Oui, mais cela ne veut pas forcément dire qu’elle sont inoffensives, car elles peuvent posséder d’autres molécules irritantes (mal utilisé : pur ou dose trôp concentré), comme par exemple la Gaulthérie.
Le bois de cèdre, bois de santal (sauf sant. spicata), bois de siam, patchouli, bois de cèdre distillé sont quelques exemples rares d’huiles essentielles sans allergènes.

Il faudra se mettre à l’évidence que, dans une proportion de 1 à 4% d’HE dans une huile de massage on aura pratiquement toujours des allergènes présent à plus de 0,001%.

***************************************

*** (J’ai barré quelques passages inutiles ici)

Voici les allergènes d’une lavande dite « Population » ou « fine », justement du plateau de Sault :
Allergènes présents :
Géraniol (0,31%), Linalol (25,81%), Limonène ( 0,32 %), Coumarine (0,04%), Citrals : (néral 0,02%)
(Obtenu après analyse par chromatographie de l’huile essentielle, résultat : 131 différents molécules identifiées)

Un problème non mentionné dans votre article est l’exigence que l’Europe voudrait imposer aux fillières de lavande :(et autres huiles essentielles)
-classer les huiles essentielles comme :
1- Alimentaires
2-Produits cosmétiques
3 Produits pharmaceutiques
Une fois classé cosmétique les utilisateurs suivants ne pourront plus la considérer comme alimentaire. L’usage en aromathérapie, qui regroupe un usage alimentaire, cosmétique et thérapeutique n’est même pas retenu !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès