• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Kookaburra Kookaburra 29 juin 2013 11:28

Bonjour Alinea. Encore un excellent article. Je me considère féministe moi-même, j’apprécie particulièrement la finesse et la sensibilité - psychique, esthétique, émotionnelle - des femmes, mais je me méfie du féminisme. Hommes et femmes sont ou devraient être égaux en droits etc. mais ils ne sont pas pareils. Ils sont, Dieu merci, très différents, et chacun a ses forces et ses faiblesses.

La féminisation des mots, devenue politiquement correct et donc obligatoire (en allemand comme en français) me semble absurde. Si certains noms de métiers, féminisés, ne choquent pas, il n’en est pas de même pour tous. En effet, le mot romancière, par exemple, passe bien. Mais féminiser à l’excès peut conduire à des néologismes aberrants comme professeure, écrivaine, auteure ou, pire ! autrice.

Dirait-on la sapeuse-pompière ? Non, ce serait ridicule. Idem pour la responsable d’une équipe sportive, que l’on n’oserait pas appeler l’entraîneuse. Et que dire de la maîtresse d’hôtel, nom tout aussi ambigu ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès