• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Marcel Patoulatchi (---.---.167.159) 27 septembre 2006 10:46

Maintenant, vous évoquez « les critiques de Sarkozy ». Plus haut, vous disiez « Rappelons que police et justice sont la représentation de deux pouvoirs strictement distincts : Le Pouvoir Exécutif et le Pouvoir Judiciaire. »

Ce que vous disiez précédemment est erroné. La police à des attributions judiciaires impliquant des rapports directs et immédiats avec le pouvoir judiciaire. Le pouvoir exécutif dispose constitutionnellement du pouvoir judiciaire en matière de poursuites par le truchement de la magistrature debout (le parquet). Le parquet est en effet chargé de faire appliquer la politique pénale décidée par le gouvernement.

Il n’y a là aucun détournement de sens de vos propos.

Maintenant, si vous tenez à rebondir sur les déclarations de Nicolas Sarkozy, qui portent effectivement sur des magistrats du siège, il faudra démontrer, réellement, que ses paroles imposent quoi que ce soit aux magistrats, que ses paroles leur ôte les pouvoirs qui leurs sont légalement confiés. Il faudra démontrer que les magistrats du siège sont tenu par quelque chose d’autre que la loi.

Vous ajoutez que « nous ne vivons pas en démocratie ». Ceci n’engage que vous et appelerait à une démonstration un peu moins lapidaire. On peut penser ce qu’on veut de nos élus, il faudra bien admettre qu’ils ont été... élus.

Ce propos ajouté à la déclaration que la séparation des pouvoirs « n’existe pratiquement pas dans le monde » permet d’entrevoir une vision du monde plutôt révolutionnaire de votre part.

Pour ma part, je ne vois pas en quoi un magistrat qui ne reçoit nulle instruction et n’est pas susceptible de se voir imposer la moindre décision ne serait pas indépendant. En ce sens, j’ai un point de vue moins révolutionnaire que le votre. Je ne dis pas que vous avez tort d’avoir votre point de vue révolutionnaire. Par contre, je crois que tous les magistrats de France ne peuvent pas se permettre de tenir un discours tel que le vôtre, sauf à estimer qu’ils participent à un système d’organisation sociale qu’ils méprisent, ce qui serait relativement inquiétant.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès