• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Talion Talion 18 juillet 2013 17:17

Mon Dieu (c’est le cas de le dire), j’ai l’impression que c’est Simon le Montfort en personne qui s’exprime  car si intolérance et extrémisme il y eu à l’époque, elle est venue des Catholiques, ou plutôt des autorités ecclésiales.

Depuis Clovis le résumé politique de ce qu’est la France est la chose suivante : l’alliance de l’Église Catholique et du Roi de France et la reconnaissance de ce dernier comme souverain légitime de son pays par Dieu.

Tu retire ça et la France est condamnée à exploser sous l’action de forces centrifuges.

(Et donc à terme à se faire bouffer par d’autres)

A cette époque le fait que des seigneurs du sud de la France aient embrassé l’hérésie cathare signifiait qu’ils ne reconnaissait plus le Roi de France comme leur souverain légitime.

Derrière la Croisade des Albigeois il y a en réalité une guerre civile qui allait décider de l’avenir ou de la mort de la France.

Comme le rappelle cet article, les Catholiques et les Cathares cohabitaient en bonne intelligence sur la base de la tolérance et même de la solidarité : lors du siège de Montségur, ce sont les hommes d’armes catholiques qui ont protégé les Cathares de l’attaque des armées française car les parfaits étaient pacifiques et refusaient de se battre.

Évitons de généraliser... Les hommes sont des hommes et il y a eu aussi des « parfaits » qui ont pris les armes.

C’était avant tout une guerre civile à mort entre deux camp dont un seul pouvait espérer survivre.


Par ailleurs, la vie ascétique n’était pratiquée que par les parfaits et les parfaites et après tout, les moines et religieuses catholiques n’ont pas non plus une vie franchement hédoniste 

En théorie... Dans les faits des mauvais pasteurs il y en a dans toutes les religions.
Il suffit pour s’en convaincre de contempler l’état de l’Église moderniste actuelle...


Quant au cathares ordinaires, ils menaient une vie tout à fait « normale »...

Ils ne se voyaient accorder aucun sacrement. Ce qui signifie donc qu’au regard de leur foi ils étaient carrément deux ou trois cran en dessus des « parfaits ».

On imagine facilement les dérives.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès